13,6 MILLIARDS DE FCFA VOLATILISÉS A L’AGENCE DES TRANSPORTS AU BÉNIN

L’agence des transports au Bénin (ANaTT), est au cœur d’un énorme scandale financier. Suite à un audit réalisé pour la période de 2016 à 2020, plusieurs irrégularités administratives et financières ont été détectées. Le pot aux roses a été révélé le mercredi 07 juillet 2021 lors du conseil des ministres.

L’agence des transports au Bénin est l’organe en charge de la règlementation du transport routier et ferroviaire. La délivrance et le contrôle des titres de transports ainsi que les autorisations de transport sont aussi de son apanage. Elle est par ailleurs sous la tutelle du ministère des Infrastructures et des Transports.

DE GRAVES DÉCONVENUES AU SEIN DE L’AGENCE DES TRANSPORTS AU BÉNIN

D’après le rapport de l’audit réalisé, l’agence des transports au Bénin est caractérisée par une mauvaise organisation interne. Ce qui a conduit à de nombreuses insuffisances constatées.

Il s’agit entre autres du cadre règlementaire inadéquat, la masse d’agents d’exécution et le manque du personnel technique. Ces différents facteurs ont contribué à faire perdre à l’agence des transports au Bénin 13,6 milliards de Fcfa.

Ce véritable manque à gagner est attribuée aux marchés irrégulièrement passés, ainsi qu’aux actes anormaux de gestion et les fraudes dans le cadre de la gestion des opérations d’immatriculations. En conséquence, la responsabilité de l’ancien patron de l’agence des transports au Bénin est mise en cause.

UNE VAGUE D’INTERPELLATIONS

En attendant que plus d’éclaircissements soient apportés quant aux responsabilités, l’ancien patron de l’agence des transports au Bénin a été limogé. Il en est de même pour quatre de ses collaborateurs. D’autres personnes impliquées ont aussi été auditionnées et placées en garde à vue.

En ce qui concerne le s 2 646 véhicules frauduleusement immatriculés les propriétaires concernés sont conviés par les autorités à se mettre en règle. Ils ont jusqu’au le 14 juillet pour s’acquitter des frais de douane non versés. Cela permettre de combler un préjudice d’environ 8 milliards de francs CFA.

 

Forgot Password