Alerte des transporteurs routiers maliens à l’Etat du Sénégal: ‘La cote d’Ivoire n’a pas fermé ses frontières… »

Bloqués à Dakar depuis la décision des chefs d’Etat de la Cedeao de fermer leurs frontières avec le Mali, les membres du conseil malien des transporteurs routiers manifestent une grande indignation contre ses sanctions.
Ces camionneurs, qui utilisent le corridor Dakar-Bamako, craignent que ces sanctions effritent les relations entre le Sénégal et le Mali dans le domaine du transport de marchandises.
‘’Ce qu’il faut craindre, c’est l’après-crise. Parce qu’à chaque fois qu’il y a crise, les gens apprennent  à se créer d’autres chemins pour d’autres ports’’, prévient Mouhamed Koné, chef d’antenne du conseil malien des transporteurs routiers, qui faisait face à la presse, hier.
Selon le responsable des transporteurs routiers maliens, ‘’certains pays en l’occurrence la Côte d’Ivoire n’a pas fermé ses frontières. Le transport continue ses activités. Certains produits cités dans le communiqué des chefs d’État continuent à sortir. Notre grande surprise c’est l’arrêt et la fermeture intégrale de la frontière du Sénégal que nous considérons comme étant un allié sûr, parce que, dans d’autres occasions on nous a démontré cela.’’
Mouhamed Koné et ses amis sollicitent le soutien du peuple sénégalais et son gouvernement pour un dénouement heureux de cette crise.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks