Après Bambey et Dakar, l’université Gaston Berger de Saint-Louis sonne la révolte

L’effet de contagion semble avoir fait de l’effet dans l’espace universitaire. Après les échauffourées à l’université Alioune Diop de Bambey et l’Ucad, les étudiants de Gaston Berger sont entrés dans la danse. Un policier a été kidnappé et les échanges de tirs de projectiles se poursuivent. En attendant Ziguinchor et Thiès suivent à distance ce qui arrive à leurs camarades des autres universités.

La fièvre de la contestation à Bambey a contaminé Dakar et maintenant Saint-Louis. Les étudiants qui se disent déterminés à « chasser » les policiers qui boulés du pied les franchises universitaires à Bambey, se radicalisent.Ainsi à la suite des pensionnaires de l’UCAD, ceux de l’UGB ont très tôt ce matin envahi les rues et bloqué la Route nationale 2. En effet, selon le président de la coordination des étudiants de Saint-Louis, les étudiants ont fait la grève pour manifester leur colère contre la présence des policiers dans le temple du savoir de leurs camarades.

« Le président de la République doit donner l’ordre à son ministre de l’Intérieur de retirer les forces de l’ordre  le plus rapidement possible. Sinon la coordination des étudiants de Saint Louis va encore aller plus loin. L’autre chose que l’on demande, c’est qu’il y ait le rétablissement de la coordination des étudiants de Bambey parce que ce n’est pas normal », soutiennent les étudiants.

En outre, le président  de la coordination a révélé que les forces de l’ordre ont essayé d’infiltrer leurs rangs. Selon lui, ils en ont attrapé un qu’ils « garderont avec eux jusqu’à ce qu’ils aient des informations selon lesquelles les forces de l’ordre ont quitté le campus social de l’Université Alioune DIOP de Bambey ».

Forgot Password