Assassinat d’une écolière de 5 ans, la première dame soutient une exécution publique du suspect

Une écolière de 5 ans a été enlevée et tuée par le fondateur de l’école où elle fréquentait dans l’Etat de Kano. Son assassinat a suscité la colère et l’indignation du peuple nigérian. La première dame, Aisha Buhari est sortie de sa réserve.

L’écolière de 5 ans, Hanifa Abubakar, a été arrachée à l’affection de ses parents depuis le mois de décembre 2021. La fillette a été sauvagement assassinée par Abdulmalik Tanko, le fondateur de l’école maternelle qu’elle fréquentait.

Face à ce drame, tout le Nigeria a montré son indignation sur les réseaux sociaux suivi du hashtag #JusticeForHanifa. Le lundi 24 janvier 2022, un célèbre religieux du nom de Abdallah Umar Gadonkaya dit « Malam » avait proposé que le suspect principal de cet assassinat soit exécuté publiquement pour en faire un exemple.

La première dame, Aisha Buhari a soutenu cette proposition sur son compte Instagram en ces termes: « Nous soutenons le verdict de Malam« . Ce message était suivi du hashtag #JusticeForHanifa.

Nigeria/ Assassinat d'une écolière de 5 ans, la première dame soutient une exécution publique du suspect

 

Hanifa a été kidnappée alors qu’elle se rendait à l’école Islamiyya en décembre 2021, puis tuée. Son corps a été découvert dans l’enceinte de son école. Le meurtrier a raconté qu’avec ses complices, ils ont organisé l’enlèvement de la fillette et ont demandé une rançon de 6 millions de nairas aux parents de la victime.

Sachant que tous les soupçons se tournaient vers lui, il a administré à sa victime du poison tueur de rat pour mettre fin à ses jours. Il l’a par la suite enterrée à l’intérieur de l’école.

Le corps a été découvert dans une tombe peu profonde à Kano après près de deux mois de recherches. Le principal suspect et ses complices ont été mis aux arrêts.

Forgot Password