Association de malfaiteurs : Un garçon de 17 ans vole 3 millions, un ordinateur… dans la boutique de son oncle

Âgé de 17 ans, M. Seck a eu le toupet de cambrioler la boutique de son oncle, Mamadou Seck, en compagnie du nommé Abdoulaye Fall. C’est, du moins, ce que rapporte Rewmi Quotidien.

Mais, après exploitation des images de la vidéosurveillance, les mis en cause ont été appréhendés, puis placés sous mandat de dépôt, le 22 décembre 2021, ainsi que leur compère présumé, Assane Diop.

À la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, M. Seck a  renseigné que c’est Abdoulaye Fall qui avait dupliqué les clés du magasin à 3000 francs.

Ainsi, ils se sont retrouvé à 3h du matin sur les lieux.

« J’étais devant la boutique au moment où Abdoulaye Fall et son ami dérobaient les 3 millions FCFA, l’ordinateur, les lots de pantalons et de vêtements. Ils avaient mis tout le butin dans un sac. Abdoulaye devait remettre ma part à Assane Diop », a témoigné le jeune voleur qui ajoute qu’il était à son deuxième coup.

Pour sa défense, Abdoulaye Fall a soutenu que le pantalon de marque Zara retrouvé dans sa commode, appartient à son petit frère.

« La partie civile me vendait des t-shirts. Je n’ai rien volé dans sa boutique », a contesté le vendeur en ligne.

Devant les enquêteurs, son frangin a battu en brèche ses déclarations.

Employé de la partie civile, Assane Diop a nié s’être rendu au marché le lendemain du cambriolage pour acheter le chargeur de l’ordinateur.

Pour l’avocate du plaignant, les infractions sont largement constituées et consommées.

« M. Seck n’a jamais varié dans ses déclarations. Il a retracé les faits dans les moindres détails. Assane Diop n’a pas été identifié sur les images. Mais, il s’est présenté au marché pour chercher le chargeur de l’ordinateur. Alors qu’il est logé et nourri par la partie civile, de même que sa femme », a martelé la robe noire qui a réclamé 8 millions FCFA, en guise de réparation.

La représentante du Ministère public a requis deux ans d’emprisonnement, dont trois mois ferme contre Abdoulaye Fall.

Elle a, par ailleurs, demandé la disqualification des faits en recel à l’encontre d’Assane Diop, avant de solliciter deux mois ferme.

Prenant son contre pied, la défense a plaidé la relaxe des prévenus.

Rendant sa décision vendredi dernier, le président du tribunal a condamné Abdoulaye Fall à deux ans d’emprisonnement, dont trois mois ferme et à payer 4 millions FCFA à la victime.

Plus chanceux, Assane Diop a été relaxé.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks