Barallé: un saisonnier accusé d’avoir violé une étudiante, parle de consentement

Saisonnier domicilié à Touba, N.F.(25 ans) est aujourd’hui dans de très sales draps. Le jeune homme, de passage à Barallé, dans le département de Louga, pour son travail, a noué une relation amoureuse avec une étudiante du coin âgée de 19 ans. Cette dernière l’accuse de l’avoir violée. Informé de la situation, le papa de la victime présumée a porté plainte contre lui à la Brigade de gendarmerie de Gueun Sarr dans la département des Louga.

Face aux enquêteurs, la jeune demoiselle est revenue sur les faits « dans la nuit du 18 au 19 janvier 2022, aux environs de 23 heures, alors que je prenais part à une activité politique; il m’a invitée à le rejoindre derrière ma maison. Quand je suis arrivée, il m’a introduite dans une maison inachevée prétextant discuter avec moi. Une fois dedans, il s’est mis à m’embrasser, puis il m’a donné un coup à la jambe pour me faire tomber. Il m’a ensuite contrainte à entretenir avec lui des relations sexuelles », a-t-elle révélé.

Poursuivant, elle a déclaré que le lendemain, à la même heure, le mis en cause l’a encore appelée pour l’inviter à nouveau à le rejoindre, tout en brandissant des menaces contre elle. À l’en croire c’est ce qui l’a poussé à informer son petit-ami qui se trouve à Dakar qui a fini par en parler à sa mère. Convoqué à son tour, N.F a soutenu qu’il a « couché avec elle, mais elle a été consentante. Je n’ai exercé aucune pression sur elle. Nous sortions ensemble et nous profitions de la campagne électorale pour nous voir. Quand je l’invitais pour la deuxième fois, pour mieux la convaincre, je lui ai fait comprendre que j’ai déjà é….. sur elle. Certainement, elle a pris les devants en m’accusant de viol, car elle pense qu’elle pourrait tomber enceinte » , s’est défendu le mis en cause.

Toutefois, à la fin de la durée légale de sa garde à vue, N. F a été déféré hier au parquet de Louga. Il est poursuivi pour viol.

Forgot Password