Caravane de Arona Coumba Ndofféne Diouf : « Mon programme répond aux besoins de la commune de Biscuiterie »

Candidat à la mairie de Biscuiterie, Arona Coumba Ndofféne Diouf, de la coalition Benno Bokk Yakaar, a organisé une caravane à la Biscuiterie. Ce mercredi 12 janvier 2021, les militants de la commune se sont mobilisés pour soutenir leur leader.
 
Le natif de Ouagou Niayes a démarré ses activités politiques par une grande tournée dans les rues de la Biscuiterie.  partisans, collègues, jeunes ont tous répondu à cette grande caravane du candidat Arona Coumba Ndofféne Diouf à travers les rues de la Biscuiterie.
 
Le candidat à la mairie rêve d’une Biscuiterie « propre et sécurisée ».
 
Ils ont démarré la campagne par des visites de proximité à la rencontre des populations, avant d’énumérer les maux de la localité, auxquels Ndoffene compte remédier. Ainsi, il a dévoilé son programme de maire en vue des élections du 23 janvier prochain.
 
 »Mon programme est établi sur 5 points, et sur tous ces 5 points, ils viennent répondre aux besoins de la commune de Biscuiterie. Et sur comment la population veut que la Biscuiterie soit. La première est la sécurité, et comme on le remarque tous, il y a trop d’insécurité dans cette localité. Nous constatons le manque de sécurité, il n’y a pas assez d’électricité dans les rues, et cela constitue l’un des facteurs premiers qui nous permettra de renforcer la sécurité. Et sur ce, dans le programme, on insérera un commissariat de police car toutes les localités environnantes de la Biscuiterie possèdent un commissariat’’, explique le candidat Arona Coumba Ndoffène.
 
Insistant sur son programme et les ambitions qu’il a pour la Biscuiterie, il ajoute : ‘’Nous aurons aussi un hôpital afin que les femmes puissent y gagner, accoucher normalement sans se déplacer vers les autres hôpitaux; on doit refaire des canalisations au niveau de la Biscuiterie qui vont faciliter la population en période d’hivernage. Et sur l’ éducation, moderniser les écoles car jusqu’à présent, il n’y a que de vieilles écoles datant de 1953, rénover les écoles. En partenariat avec le ministère de l’Éducation, nous ferons mieux pour confectionner les toilettes et autres ‘’. 
 
Par ailleurs, il vise aussi le secteur informel, redonner espoir aux jeunes en créant des corps de métiers. Selon lui, la formation des jeunes est nécessaire. Il veut aussi faire la promotion des produits artisanaux, et rénover « le consommer local » en construisant des centres de formation pour les jeunes de la commune.
 
‘’Nous allons innover à la Biscuiterie, créer un cadre de vie, faire des pavages… Ainsi, avec l’argent payé par les impôts et autres, nous ferons de notre mieux pour ne le gaspiller, nous nous organiserons mieux, tripler le budget de la mairie, et avec, nous chercherons les priorités et surtout répondant aux besoins de la commune, se consacrer à l’investissement, œuvrer dans le social ’’, dit-il.
 
Dans ses projets pour la Biscuiterie, Arona Coumba Ndofféne a fait appel à la démocratie, la transparence et aussi une implication de tous. Il compte aussi implanter dans la commune de Biscuiterie des daaras appelés « daaras des tout-petits ».
 
La tournée de Ndoffene a été rythmée par des chants et danses. L’artiste sérère Simon Séne et son orchestre ont rehaussé cette grande mobilisation.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks