Centrale de Sendou : Claude Norland Suzor traine l’Etat devant le CIRDI

Le Sénégal risque encore de payer cher les errements du directeur général de la SENELEC. Selon le quotidien libération, l’Etat est sous le coup d’une procédure d’arbitrage déclenché ce 5 janvier devant le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI).

Ejecté de la centrale de Sendou dont il etait le principal promoteur à la suite d’un conflit avec la société nationale d’électricité et d’autres actionnaires, l’homme d’affaire Louis Claude Norland Suzor et sa société Sbec systems limited ont attaqué le Sénégal devant le tribunal arbitral de la banque mondial.

Louis Claude, qui réclame d’importantes sommes au Sénégal en guise de réparation, a engagé le redoutable cabinet Baker McKenzie.

 

Pour rappel, Claude Norland  a été écarté de la centrale au profit de l’investisseur, Barak Fund, qui a signé une jointe-venture avec SENELEC.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks