Cette influenceuse se donne la mort en direct sur les réseaux en ingérant des pesticides

Jeudi dernier, le 14 octobre, une jeune influenceuse chinoise de 25 ans a mis fin à ses jours en direct sur les réseaux sociaux en ingurgitant des pesticides. Le suicide de cette célébrité a provoqué une onde de choc en Chine, où plusieurs experts ont plaidé pour le renforcement de la supervision des directs par les plates-formes.

“Ceci n’est pas une publicité pour vendre des produits”, a lancé “Luoxiaomaomaozi”, son pseudo, à une partie de ses 678.000 followers sur Douyin, la version chinoise de TikTok. “C’est probablement ma dernière vidéo, car je souffre de dépression”.

Malgré ce cri de détresse, de nombreux internautes auraient encouragé la jeune femme à “boire rapidement” le produit chimique toxique mélangé à une boisson. Tout de suite, l’influenceuse s’effondre après avoir avalé le poison. Emmenée d’urgence à l’hôpital, la jeune femme a succombé à ses blessures.

“Luoxiaomaomaozi” aurait évoqué des pensées obscures après avoir rompu avec son petit ami en avril dernier. Quant à la famille de la jeune femme, elle dénonce le comportement de certains followers, qui l’auraient poussé à commettre l’irréparable. En Chine, ce drame tragique a ravivé le débat sur le contrôle des contenus en direct sur les réseaux sociaux.

“Cet incident montre que les plates-formes devraient renforcer la supervision de la diffusion en direct et arrêter le livestream dès qu’elles constatent des problèmes”, a notamment déclaré au Global Times Zhu Wei, chercheur en communication à l’Université chinoise de sciences politiques et de droit à Pékin.

En Chine, le suicide par ingestion de pesticides reste le mode de suicide le plus répandu, mais cela n’avait encore jamais eu lieu lors d’un live streaming.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks