Chine-Afrique : les cursus contrariés des étudiants du continent

Privés de visas depuis mars 2020 au nom de la politique « zéro Covid » du gouvernement de Xi Jinping, des milliers de jeunes Africains n’ont pu reprendre leurs cours en présentiel. Certains espèrent toujours un retour quand d’autres abandonnent leurs études.

À la veille des vacances du nouvel an chinois de janvier 2020, Yousra, étudiante marocaine en architecture de 21 ans à l’université de Tongji, de Shanghai, a décidé de rentrer chez sa famille à Casablanca. Elle a donc laissé l’essentiel de ses affaires sur place et dit au revoir à ses camarades, pensant revenir sur les bancs de l’université quelques semaines plus tard.

Yousra ne pouvait pas se douter que son départ coïnciderait avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19, qui l’a empêchée, ainsi que des dizaines de milliers d’autres étudiants africains, de revenir dans l’Empire du milieu après la fermeture des frontières du 26 mars 2020.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks