Comment des escrocs ont fait perdre à Sonatel plus de 270 millions et 28 portables Samsung.

C’est L’Observateur qui en fait la révélation. Une bande de trois Égyptiens associés à un Sénégalais ont utilisé la formule « Téranga postpaid » proposée par Orange, pour disparaître avec 28 appareils cellulaires et effectuer, sans bourse délier, des appels frauduleux à l’international, vers des destinations surtaxées.

L’escroquerie a fait perdre à la Sonatel 270 628 millions de Francs Cfa.  Deux membres de la bande ont été arrêtés par la Division Spéciale de Cybersécurité et déférés au parquet hier mardi. Deux Egyptiens, actuellement en fuite, sont recherchés.

Des téléphones portables Samsung A72 que les malfrats avaient déjà vendus, ont été retrouvés puis saisis. Les investigations menées par les enquêteurs de la Dsc ont révélé que la bande (un Sénégalais et trois Egyptiens) avait étendu ses tentacules jusqu’en Guinée et en Rdc où ils ont fait le même coup.

Pour l’heure, seuls le Sénégalais El H. M. Guéye (54 ans) et l’Égyptien Tarek Aly Ramadan (43 ans) ont été arrêtés et déférés au parquet pour Association de malfaiteurs, faux et usage de faux en écriture, blanchiment de capitaux, escroquerie et abus de confiance.

Les deux autres Égyptiens membres de la bande ont quitté précipitamment le Sénégal dès qu’ils ont appris que la Dsc est à leurs trousses. Retrouvez l’intégralité de l’article sur L’Obs.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks