Commerce – Evolution des échanges en novembre 2021 -Hausse de 18,2% des exportations du Sénégal

Les exportations du Sénégal se sont caractérisées par une hausse de 18,2% au mois de novembre 2021, selon le dernier Bulletin mensuel des statistiques du commerce extérieur (Bmsce).

«Au mois de novembre 2021, les exportations du Sénégal se sont hissées à 271,2 milliards de francs Cfa contre 229,5 milliards de francs Cfa au mois précédent, soit une progression de 18,2%», note l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) dans son dernier Bulletin mensuel des statistiques du commerce extérieur (Bmsce). Cette hausse, mentionne le document, «est essentiellement expliquée par celle des expéditions d’or non monétaire, estimée à 55,9%, de poissons frais de mer, 36,4%, d’acide phosphorique, 8,4% et du titane, 14 milliards de francs Cfa, contre 0,8 milliard de francs Cfa au mois précédent». Toutefois, souligne l’Ansd, «la baisse des ventes à l’extérieur, des produits pétroliers, évaluée à 34,5% et celle des crustacés mollusques coquillages, estimée à 16,8%, ont limité cette augmentation. Comparées au mois de novembre 2020, les expéditions se sont relevées de 44,7%. Leur cumul, sur les onze premiers mois de 2021, s’est établi à 2564,9 milliards de francs Cfa contre 2078,9 milliards de francs Cfa pour la même période de 2020, soit une hausse de 23,4%».

Quid des principaux produits exportés au cours du mois de novembre 2021 ? Les collaborateurs de Allé Nar Diop, Directeur général de l’Ansd, énumèrent l’or non monétaire qui a engrangé 62 milliards de francs Cfa, l’acide phosphorique qui a rapporté 31,8 milliards de francs Cfa, les produits pétroliers, 33,3 milliards, les poissons frais de mer, 12,5 milliards de francs Cfa et les crustacés, mollusques et coquillages, 12,1 milliards de francs Cfa.

Les statisticiens rappellent que «les principaux clients du Sénégal ont été le Mali où 19,7% de ces différentes marchandises ont été exportées, la Suisse qui a importé 16,3% de ces produits du Sénégal, l’Inde, la Gambie et l’Australie qui ont respectivement importé au cours du mois de novembre 2021, 12,3%, 8% et 5,5% de ces différents produits».
Accroissement de 5,8% des importations

A l’instar des exportations, les importations du mois de novembre 2021 ont aussi connu une hausse. De 504,9 milliards au mois d’octobre 2021, elles sont passées à 534,2 milliards de francs Cfa au mois de novembre 2021, soit un accroissement de 5,8%. Et d’après l’Ansd, «cette progression est expliquée par celle des achats à l’extérieur des huiles brutes de pétrole, estimée à 12%, des autres produits pétroliers, 53,7%, des autres ouvrages en métaux communs, 85,5% et des autres véhicules terrestres, 86,4%. Cependant, la baisse des importations de froment et méteil (blé) de 11,4%, des huiles et graisses animales et végétales, 17,9%, des métaux communs, 28,5% et des autres machines et appareils, 13,3%, a atténué cette hausse. Comparées au mois de novembre 2020, les importations se sont relevées de 33,1%. Leur cumul, sur les onze premiers mois de 2021, s’est établi à 4849,6 milliards de francs Cfa contre 4123,7 milliards de francs Cfa pour la même période de 2020, soit une hausse de 17,6%».
Comme principaux produits importés au cours de la période sous revue, le Bmsce note «les produits pétroliers finis, d’une valeur de 124 milliards de francs Cfa, les huiles brutes de pétrole, 44,1 milliards de francs Cfa, les autres machines et appareils, 40,7 milliards de francs Cfa et le riz, 28,7 milliards de francs Cfa».

Ces principaux produits sont importés de la France (10,3%), la Chine (8,8%), les Pays-Bas (8,4%), le Nigeria (8,3%) et l’Inde (7,8%).
S’agissant du solde commercial, le Bmsce renseigne qu’il a connu à un déficit de 263 milliards de francs Cfa au mois de novembre 2021, contre 278,1 milliards au mois précédent. Cette amélioration est imputable, à en croire l’Ansd, «à la hausse des exportations plus importante que celle des importations au cours de la période sous revue».
Globalement, conclut l’Agence, «le solde commercial, à fin novembre 2021, s’est détérioré pour s’établir à 2287,4 milliards de francs Cfa contre 2044,8 milliards de francs Cfa pour la même période de 2020».

Forgot Password