Commissariat de Kébémer : Les agents mis à pied?

Tous les agents du commissariat de Kébémer, une ville du nord-ouest du Sénégal, sont mis à pied vendredi dernier, après que le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, s’est plaint auprès de leur hiérarchie pour tracasseries policières contre les transporteurs.

Selon le journal L’AS, ces policiers ont eu la malchance de tomber sur le ministre Mansour Faye, qui quittait sa ville Saint-Louis pour se rendre à Dakar. De sources sûres à nos confrères, le ministre a décidé de conduire lui-même sa voiture, sans escorte, ni accompagnant, pour constater si la doléance pour laquelle les transporteurs partent en grève les 1er et 2 décembre, était réellement avérée.

Arrivée au niveau de Kébémer vers minuit, le beau-frère du Président Macky Sall tombe sur des embouteillages avec des camions stationnés sur la chaussée. S’étant rendu compte que les chauffeurs de camions avaient immobilisé leurs véhicules à la demande des policiers, il est venu vers ses derniers pour leur signifier que ce qu’ils font n’est pas normal et qu’ils n’ont pas le droit de contrôler deux véhicules à la fois.

En plus, il leur a dit qu’ils n’ont pas le droit de contrôler les voitures sur la chaussée. D’après certaines indiscrétions, un des policiers l’a rabroué. Sidéré par la situation, il a essayé de joindre le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome pour la résolution du problème, mais ce dernier était injoignable.

« Je n’ai pas été contrôlé, je suis allé moi-même au commissariat. Le commissaire n’était pas sur place, on m’a remis son numéro », a confié le ministre à L’AS. Par la suite, le commissaire lui a envoyé le commandant du corps urbain qui a fait le point de la situation.

« J’ai pris congé. Je ne sais pas ce qui s’est passé après. J’ai juste remarqué lorsque j’y suis repassé qu’aucun policier n’était en fraction  sur la route », a martelé le maire de Saint-Louis qui se dit désolé qu’à cause de telles attitudes, les transporteurs ont décidé d’aller en grève.

Des policiers ont soutenu qu’après avoir eu une prise de gueule avec le ministre Mansour Faye, ils ont subi une sanction. Ils sont mis à pied depuis lors et risque d’autres sanctions si la hiérarchie ne se montre pas magnanime.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks