Coupe de France : Nantes domine Nice et remporte la finale.

Au terme d’une finale assez équilibrée, c’est le FC Nantes qui remporte la Coupe de France face à Nice grâce à un penalty de Ludovic Blas (1-0). La quatrième de l’histoire du club.

Ludovic Blas, buteur avec Nantes

Ce samedi soir au Stade de France se déroulait la 105eme finale de Coupe de France de l’histoire. Cette fois-ci, elle opposait l’OGC Nice au FC Nantes. Une finale inédite entre deux équipes qui avaient réalisé un joli parcours pour se hisser jusqu’ici. C’est dans un stade complet et aux couleurs jaunes du FC Nantes que la rencontre allait se jouer. Antoine Kombouaré décidait d’aligner son trio offensif de feu Blas, Simon et Kolo Muani alors que l’OGC Nice de Christophe Galtier se présentait avec son traditionnel 4-4-2 et une ligne d’attaque Dolberg, Gouiri, Delort.

Après une bonne entame de match, les Niçois commençaient doucement, mais sûrement à reculer et les Nantais prenaient logiquement confiance. Mais la défense niçoise résistait bien et lorsque Ludovic Blas trouvait quelques espaces, c’est Marcin Bulka qui s’interposait en restant vigilant. Le premier acte n’offrait pas spécialement de spectacle mais cela était dû en partie à des défenses très propres et appliquées à l’image de Nantes et de Nicolas Pallois et Girotto qui ne laissaient rien à Delort ou Dolberg. Le premier cité a d’ailleurs livré une prestation XXL dans cette finale.

Premier trophée depuis 21 ans !

Les Canaris étaient récompensés de leur bonne entame dès le retour des vestiaires. Sur le premier ballon de la seconde période, Hicham Boudaoui touchait le ballon de la main dans la surface et obligeait donc l’arbitre de la rencontre Stéphanie Frappart à siffler un penalty. Penalty que transformait sans trembler le capitaine Ludovic Blas et offrait donc l’avantage à son équipe. De quoi enflammer totalement la rencontre et obliger les Niçois à montrer un meilleur visage.

Les attaquants niçois tentaient de bouger une défense nantaise bien en place mais butaient à chaque fois sur un mur. Le manque d’idée devant obligeait Christophe Galtier à changer des choses et à faire rentrer Kluivert ou encore Brahimi. Mais Nice s’exposait aussi à des contres emmenés par Kolo Muani ou Simon. Et même quand les Nantais laissaient des espaces, c’est Alban Lafont qui s’interposait devant Gouiri puis Delort (71e). Comme pour montrer aux Niçois que cette soirée de mai allait mal finir. Car le FC Nantes a tenu son résultat jusqu’au bout et remporte donc la Coupe de France édition 2021-2022. Le premier titre depuis 21 ans pour les supporters nantais qui ont failli être relégués en Ligue 2 la saison dernière.

Forgot Password