Coupe du Roi : le Real Madrid renverse Elche au bout de la prolongation grâce à Eden Hazard

Bousculé par Elche, puis mené en prolongation, le Real Madrid a réussi à inverser la tendance pour s’imposer 2-1 contre Elche grâce au premier but d’Eden Hazard cette saison, et se qualifie en quart de finale.

Sans Benedetto et Javier Pastore, on ne donnait pas beaucoup de chance à Elche face ce 8e de finale de Coupe du Roi contre le Real Madrid. Le 15e de Liga nourrissait tout de même un certain espoir du turn-over observé par Carlo Ancelotti pour aller chercher une qualification au tour suivant. D’autant que l’Atlético de Madrid a été sorti hier par la Real Sociedad, c’est peut-être une année pour un outsider. Ancelotti titularisait en effet Lunin dans les buts ou encore Marcelo et Nacho en défense, Camavinga et Valverde au milieu, Rodrygo et même Jovic en attaque.

Dès les premières minutes, les locaux prenaient conscience qu’il y avait un gros coup à jouer. Les remplaçants madrilènes, Marcelo et Jovic en tête, entraient difficilement dans cette rencontre. C’est d’ailleurs depuis les ailes que venait le danger, comme lors de ce premier centre couloir droit pour le plat du pied de Carrillo. Seul à un mètre du but sans le gardien, l’ancien Monégasque manquait inexplicablement le cadre, sa reprise terminant sa course sur la barre (10e).

Le Real poussé en prolongation et mené

Camavinga pouvait répliquer d’une lourde frappe (12e), elle aussi hors cadre, le Real n’y était pas ce soir. L’attaquant argentin d’Elche ne semblait certes pas en confiance mais il mettait en grande difficulté la défense merengue. Son coup de tête suivant était même repoussé par Lunin, vigilant sur sa ligne (25e). Les Franjiverdes regrettaient ces situations manquée. D’autant que les joueurs de la capitale se réveillaient enfin à l’abord de cette fin de première période, seulement ni Vinicius (38e), ni Camavinga (40e et 44e) et ni Marcelo ne concrétisaient ce temps fort.

Le Real repartait fort au retour des vestiaires mais une fois de plus, le réalisme n’était pas au rendez-vous. Très discret jusque-là, Jovic voyait sa reprise terminée sur le poteau (48e), tandis qu’une nouvelle tentative de Marcelo flirtait elle avec le montant (57e). Le danger se précisait tout de même, malgré quelques contres intéressants d’Elche, notamment avec les entrées de Casemiro, Modric puis Isco. On a même vu Gareth Bale s’échauffer, lui qui n’a plus joué depuis 146 jours avec la Casa Blanca.

Hazard sauve le Real Madrid

Casemiro s’essayait à son tour (76e), puis Vinicius mettait le feu dans la défense (78e) avant de trop centrer sa frappe dans les gants de l’impeccable Werner (82e). Il fallait donc passer par la prolongation pour offrir un verdict à un match toujours plus tendu. Les deux équipes se rendaient coup pour coup avant de voir la rencontre basculer avec l’expulsion de Marcelo, dernier défenseur, et l’ouverture du score sur le coup-franc suivant, en deux temps, de Verdú (1-0, 104e).

A dix contre onze et menés d’un but, on se disait que les Merengues allaient vivre une fin de soirée difficile dans un stade Martinez Valero en fusion. Pourtant le miracle a eu lieu car aussitôt après la pause, Isco déviait sans le vouloir un tir de Caballos qui trompait le pauvre Werner (1-1, 108e). Quelques instants plus tard, Hazard s’échappait à la vigilance de la défense, devançait la mauvaise sortie du gardien pour inscrire son premier but de la saison et offrir la qualification au Real (1-2, 116e). La confusion régnait dans ces derniers instants car l’arbitre refusait une égalisation d’Elche (120e) et sortait même le rouge pour Pena (121e). Le Real Madrid s’en est très bien sorti pour valider ce ticket pour les quarts de finale.

Forgot Password