Covid-19 : L’Afrique appelée à multiplier par six le taux de vaccination.

L’Afrique doit « multiplier par six le taux de vaccination » contre le Covid-19 pour espérer atteindre l’objectif de 70% de couverture vaccinale fixé pour la fin du premier semestre 2022, a indiqué jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’Afrique a reçu « plus de 587 millions de doses de vaccins » mais elle « peine encore à étendre le déploiement de la vaccination, avec seulement 11% de la population entièrement vaccinée », a souligné le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

« Le monde a enfin entendu nos appels. L’Afrique a désormais accès aux vaccins qu’elle réclamait depuis trop longtemps. C’est un signe d’espoir pour cette année », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’une conférence de presse virtuelle tenue par le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, basé à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

Alors que l’Afrique a reçu plus de 587 millions de doses de vaccins contre le Covid-19, dont 58% via le mécanisme COVAX, 36% dans le cadre d’accords bilatéraux et 6% par l’intermédiaire du Fonds africain pour l’acquisition des vaccins (AVAT) créé par l’Union africaine (UA), l’augmentation des livraisons a atténué les pénuries et a attiré l’attention sur la nécessité pour les pays d’accélérer le rythme du déploiement des vaccins, souligne l’OMS dans un communiqué publié jeudi.

Cependant, les pays africains sont encore loin derrière le reste du monde, car seulement 11% de la population africaine est complètement vaccinée, 85% de la population n’ayant reçu aucune dose, a fait noter Mme Moeti.

S’il est vrai que l’île Maurice et les Seychelles ont déjà atteint l’objectif de 70% et que sept pays africains ont réussi à vacciner 40% de leur population, les taux de vaccination restent faibles sur le continent. Vingt et un pays ont entièrement vacciné moins de 10% de leur population, alors que 16 pays ont vacciné moins de 5% de leur population, et trois pays ont entièrement vacciné moins de 2% de leur population, fait observer l’OMS.

 

« Actuellement, les pays ne vaccinent qu’environ six millions de personnes par semaine. C’est la plus grande campagne de vaccination de l’histoire du continent, mais ce n’est pas suffisant. Ce nombre doit augmenter de façon exponentielle, à 36 millions par semaine, pour mettre les pays sur la voie de battre cette pandémie », a déclaré Mme Moeti.

« Les pays riches doivent non seulement veiller à donner des doses de vaccin dont la durée de conservation est suffisante, mais aussi contribuer au financement des coûts opérationnels dans les pays », a estimé pour sa part Mohamed Malick Fall, directeur régional de l’Unicef pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe.

 

Les données communiquées à l’OMS par 40 pays révèlent un déficit de financement de 1,29 milliard de dollars pour les coûts opérationnels, a indiqué l’organisation internationale.

Depuis le début de la pandémie, l’Afrique a enregistré 10,8 millions de cas de Covid-19 et plus de 239.000 décès cumulés, selon les chiffres de l’OMS.

Forgot Password