Dangote, Rupert, Masiyiwa, Rebrab…, ces milliardaires africains qui feront 2022.

 

Même si le nombre des milliardaires africains a été réduit à 18 en 2021, cela n’a pas empêché le fait que la totalité de leur fortune ait augmenté de 15% en 2022.

Selon une estimation de Forbes basée «sur les cours des actions et les taux de change du 19 janvier 2022», ces milliardaires ont amassé 84,9 milliards de dollars, contre 73,9 milliards de dollars en 2021, soit un bond de 15%.

Ces riches africains sont, entre autres, dans l’industrie, la technologie, le luxe, les mines. Le bond réalisé est à mettre à l’actif de trois pays qui «continuent de dominer ce palmarès: l’Afrique du Sud et l’Egypte avec cinq profils chacun et le Nigeria avec trois profils».

 

Dans cette nouvelle performance des milliardaires africains, le Nigérian Aliko Dangote, fait figure de proue. Sa fortune est estimée à 13,9 milliards de dollars en 2022, affichant une hausse de «10,6% en glissement annuel».

Selon les analystes de Forbes, cette performance est due «à la hausse de 30% du cours de l’action de Dangote Cement à la Nigeria Stock Exchange (NSE) dans le contexte du développement des infrastructures dans le pays depuis l’année dernière».

 

D’après le classement de Forbes, le Sud-africain Johann Rupert s’est hissé à la deuxième place, devant Nicky Oppenheimer (3ème) et l’Egyptien Nassef Sawiris (4ème). «Sa fortune a grimpé de 55% en une année à 11 milliards de dollars. Il a tiré parti du bond de plus de 60% du cours de l’action du groupe Richemont qu’il a fondé en 1988», souligne le rapport.

 

La fortune du zimbabwéen Strive Masiyima a également doublé, passant 1,2 milliard de dollars en janvier 2021 à 2,7 milliards de dollars à janvier 2022. Ce bond s’explique par «l’envolée de 750% des actions d’Econet Wireless Zimbabwe (filiale de son groupe Econet Global actif en Afrique, en Europe, en Amérique du Sud, en Asie de l’Est et en Australie), cotées à la Zimbabwe Stock Exchange (ZSE)». Ingénieur électrique formé à l’école britannique, le milliardaire Strive Masiyiwa a fait fortune dans la technologie.

 

Les seuls milliardaires africains francophones à se hisser dans ce classement sont l’algérien Issad Rebrab, les marocains Aziz Akhannouch et Othman Benjelloun (Maroc). «Leur fortune s’est respectivement appréciée respectivement de 300 millions de dollars (6,3%), 200 millions de dollars (10%) et 200 millions de dollars (15%)», selon Forbes.

Forgot Password