Diamaguène Sicap-Mbao : Une fillette de 6 ans violée sous les escaliers d’un bar

C’est tout en sang qu’une fillette de 6 ans environ a été trouvée dans la nuit, sous les escaliers d’un célèbre bar d’un quartier de Diamaguène Sicap-Mbao. Elle a été interceptée dans la rue, puis traînée de force dans le lieu de détente, avant d’être sauvagement violée par un individu non encore identifié.
 
La jeune fille était partie, durant cette nuit-là, accomplir une commission de sa maman à la boutique du coin. Chemin faisant, elle croise devant l’entrée du bar de la localité un individu, qui l’interpelle.

Ne se doutant de rien, la petite se détourne de la direction du domicile familial et répond à l’appel du quidam. A peine arrivée au seuil du bar, elle est vite interceptée par l’individu qui l’entraîne à l’intérieur du bar où il règne une ambiance d’enfer accompagnée de vacarme indescriptible et de sonorités musicales hyper endiablées.
 
Il piège la jeune fille, se retire avec elle sous les escaliers du rez-de-chaussée du bar et la viole.
 
Le quidam profite de l’ambiance pour menacer l’enfant, en la forçant de se coucher. Il enlève sa culotte, se jette sur elle et la viole. Cette dernière hurle de douleurs intenses de toutes ses forces et se tortille comme un ver de terre sous le gabarit imposant du détraqué sexuel, qui s’active en elle avec vigueur tel un animal en rut.
 
Les sanglots de la fillette sont noyés par le brouhaha du bar. La petite fille continue de pleurer et pousse sans cesse des cris de détresse. Mais l’ambiance dans le bar noie littéralement ses appels au secours. Le maniaque sexuel finit de grimper aux rideaux, réajuste en vitesse la braguette de son pantalon et abandonne dans la cour la pauvre, qui saigne et éprouve toutes les peines du monde à se relever et marcher pour regagner le domicile de ses parents.
 
Secourue, elle est vite portée à bout de bras dans un véhicule et évacuée dans une structure sanitaire où les premiers soins médicaux lui sont prodigués. Elle rentre plus tard à la maison, mais souffre présentement le martyre, lorsqu’elle veut aller aux toilettes.
 
Depuis, les limiers du nouveau commissariat de Diamaguène Sicap-Mbao sont lancés aux trousses du violeur. Alors que la fillette est dans un piteux état, depuis la fameuse nuit de sa terrifiante mésaventure.
A en croire ‘’les Echos’’, hier, les parents de l’enfant ont saisi d’une lettre-plainte le commissariat de Diamaguène Sicap-Mbao. Après avoir instruit l’affaire et effectué des auditions sur procès-verbal, les policiers ont lancé une chasse à l’homme contre le monstre jusque-là non identifié. Même si des personnes s’essaient à dresser son portrait-robot.

Forgot Password