DIARY SOW : « JE ME SUIS SENTIE EMPRISONNÉE PAR L’OPINION DES AUTRES »

« Le livre au complet est une façon de dire, je vous emmerde ». C’est la réplique de Diary Sow à ses détracteurs. Pour rappel, l’étudiante avait manqué les cours à la reprise du 4 janvier 2021, au prestigieux Lycée Louis Le Grand. Sa disparition avait mis en émoi tout un pays. Certains continuent de lui reprocher ceux qu’ils qualifient de caprice.
« Je me suis sentie comme emprisonnée par l’opinion des autres. Par la conception du personnage qu’ils ont construit autour de moi. Ça, je l’ai ressenti après mon retour. Quand je me suis rendue compte que je n’avais pas le droit de faire, ce que j’avais fait, et qu’on me niait ce droit », a-t-elle déclaré.
Diary Sow, auteure d’un premier roman, Sous le visage d’un ange (L’Harmattan), paru en janvier 2020, revient avec ’’Je pars’’ (Robert Laffont), en 2021.
Son nouveau roman raconte l’histoire de Coura, Française d’origine sénégalaise qui décide d’échapper à sa vie. Elle quitte Paris sans prévenir personne, puis revient des semaines plus tard, changée à jamais.
Pour rappel, l’étudiante a réintégré le Lycée Louis Le Grand où elle était étudiante en 2e année. Diary Sow a été la meilleure élève du Sénégal en 2018 et 2019.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks