FATICK : LES LEADERS POLITIQUES INVITÉS À SENSIBILISER SUR LA VACCINATION CONTRE LE COVID-19

Le médecin-chef de la région médicale de Fatick (ouest), le docteur Abib Ndiaye, appelle les leaders politiques à profiter de la campagne pour les élections locales du 23 janvier prochain pour sensibiliser leurs militants sur l’importance de la vaccination contre le Covid-19.

« Dans contexte de recrudescence de la maladie coïncidant avec la campagne des locales, nous appelons les leaders politiques et les candidats de la région de Fatick à s’impliquer dans la sensibilisation des militants pour la vaccination », a dit le docteur Ndiaye.

Il s’entretenait avec des journalistes, mardi, au terme d’une émission de sensibilisation sur le Covid-19 organisé par la station régionale Fatick FM, antenne locale de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique).
Il demande aux leaders politiques de sensibiliser également leurs militants sur l’importance du port de masque et le respect des mesures barrières, pour mieux contrer le nouveau variant de la maladie à coronavirus.
La région médicale, en ce qui la concerne, est selon lui prête à positionner des équipes de vaccination près des lieux de meetings et de mobilisation de militants.
« Nous sommes prêts, avec les districts sanitaires, à positionner des équipes de médecins en fonction de l’agenda des rassemblements politiques, pour que le maximum de personnes puissent se vacciner », a-t-il dit.
Le médecin-chef de la région médicale de Fatick rappelle que seule la vaccination permet de « réduire drastiquement l’incidence » du Covid-19 et contribuer à limiter le nombre de cas graves.
Il a fait état d’une « brusque recrudescence » de la maladie aussi bien dans la région de Fatick qu’au niveau national, suite à l’apparition du nouveau variant Omicron.
Le variant Omicron « a une vitesse de contamination extrêmement élevée », et dès la première semaine de 2022, « nous avons enregistré un cumul de 273 nouveaux cas de Covid-19 avec une forte prédominance dans les départements de Fatick et de Foundiougne », a expliqué le médecin-chef de région
« C’est pourquoi nous invitons les populations de Fatick à redoubler d’efforts dans le respect des gestes barrières et à se faire vacciner », a lancé le docteur Ndiaye.
Il a loué les actions de de l’Etat qui selon lui « a fait beaucoup d’efforts » pour mettre à disposition les vaccins anti-Covid-19 dans tous les postes de santé de la région.
« Nous appelons donc les personnes âgées de 18 à 60 ans à aller se faire vacciner et d’être plus rigoureux dans le port du masque » et les autres mesures barrières, a-t-il déclaré.
Sur la vaccination, il a indiqué que depuis le lancement de la campagne, en fin février dernier, il y a bientôt un an, « sur une cible à vacciner de 495.651 personnes, 48.785 personnes ont pris une dose sur les deux prévues, soit un taux de couverture vaccinal de 10% ».
S’agissant des personnes qui ont pris leurs deux doses de vaccin, « nous avons un taux de couverture vaccinal de 6%, soit 26.857 personnes touchées », a-t-il précisé.
« Ce n’est pas très confortable pour toute la région, mais je tiens à saluer les efforts dans cette campagne de vaccination des districts de Foundiougne, de Dioffior et de Fatick », a commenté le médecin-chef de région.
Il a reconnu que des efforts sont à faire au niveau des districts sanitaires de Diakhao, Niakhar et Passy, dans lesquels dit-il « nous avons des soucis pour faire vacciner les populations locales ».

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks