FC Barcelone : le plan de Xavi pour terrasser le Bayern Munich.

Pour se qualifier en huitième de finale sans avoir à se soucier du résultat de Benfica, le club catalan doit battre l’ogre bavarois. Et apparemment Xavi à un plan.

Deuxième du classement de la poule E avec 7 points, le FC Barcelone compte deux longueurs d’avance sur Benfica (5 unités). Ce soir, le seul enjeu de cette poule sera donc de savoir qui des Catalans ou des Lisboètes accompagneront le Bayern Munich en huitièmes de finale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce duel à distance fait déjà beaucoup parler. En effet, Benfica reçoit le Dynamo Kiev. Les Portugais ont une seule option : gagner et espérer que le Bayern batte le Barça pour coiffer les Blaugranas sur le fil.

Sauf que l’UEFA a fait sensation en désignant le fameux Deniz Aytekin pour arbitrer la rencontre. Aytekin, pour les novices, c’est l’arbitre de la très polémique remontada du Barça face au PSG en 2017. Autant dire qu’au Portugal, la presse ne s’est pas privée pour entretenir ce vent de suspicion à l’encontre de l’Allemand. En attendant de voir si Ayteklin nous offrira ou non une nouvelle masterclass en Ligue des Champions, le Barça est lui aussi confronté à un défi de taille : Battre le Bayern chez lui, en Bavière. Un match qui se jouera malheureusement à huis clos, mais qui sentira quand même le souffre.

Xavi mise tout sur Dembélé

En effet, les Munichois ont remporté tous leurs matches dans cette phase de poules et ils adorent plus que jamais martyriser les Barcelonais quand ils les croisent en chemin. On se souvient du 8-2 et, plus récemment, du 3-0 infligé au Camp Nou. Mais aux Barça, Xavi croit en l’exploit. Le nouvel entraîneur culé aurait d’ailleurs un plan précis selon Sport et Mundo Deportivo. Tout d’abord, il alignera les trois cadres qui ont été soulagés le week-end dernier face au Betis, à savoir Gerard Piqué, Eric Garcia et Frenkie De Jong.

Ensuite, pour ce qui est de la tactique, le Barça voudra mettre la pression sur le Bayern. Lorsque les Bavarois auront le cuir, Xavi voudra un bloc haut, tout en étant très attentif à la vitesse des Allemands. Le coach espagnol souhaite également que ses joueurs tirent au but dès que la moindre occasion se présente, qu’ils ne soient pas paralysés par l’idée de rater. Enfin, Xavi a désigné son arme offensive numéro 1 pour tenter de gagner : Ousmane Dembélé. Très clairement, Xavi compte sur la vitesse du Français et sa capacité à éliminer ses adversaires en un contre un pour faire la différence. Cela sera-t-il payant ? Réponse ce soir.

Forgot Password