FC Barcelone : Xavi met publiquement la pression sur Ousmane Dembélé

Présent en conférence de presse, Xavi a été assailli de questions sur le feuilleton Ousmane Dembélé. Le coach du FC Barcelone a été très clair.

Le jour J. Ce mercredi, on devrait en savoir plus sur l’avenir d’Ousmane Dembélé (24 ans), en fin de contrat avec le FC Barcelone en juin 2022. Un sujet brûlant qui rythme l’actualité blaugrana depuis de nombreuses semaines déjà. Hasard du calendrier, Xavi était présent en conférence de presse ce midi, à la veille d’un déplacement important sur la pelouse de l’Athletic (Coupe du Roi). Évidemment, le technicien catalan n’a pas pu échapper aux questions sur l’international tricolore (27 sélections, 4 buts). Il a même été assailli, interrogé à 7 reprises sur le sujet, demandant au final lui-même d’arrêter de parler de ce thème. Ses réponses ont été très claires.

«Avec Ousmane, nous sommes dans une situation complexe et difficile. Le club a pris sa décision : s’il ne prolonge pas, il faudra trouver une solution. Mateu (Alemany, directeur sportif) est en discussion avec son représentant depuis cinq mois. Ou il prolonge ou il faudra trouver une solution. C’est une situation complexe. J’ai été très honnête avec lui, ce n’est agréable pour personne. C’est à prendre ou à laisser. Il faut regarder les intérêts du club et décider pour le bien de l’institution», a-t-il d’abord lâché, confirmant l’ultimatum posé par la direction.

«Ousmane me dit qu’il veut prolonger»

Répétant à souhait sa position, qui est celle du club, l’ancien milieu de terrain a également mis le champion du monde 2018 face à ses responsabilités, l’invitant à prendre son destin en main. «Ou on prolonge le joueur ou il cherche un autre club. Il n’y a pas d’autres solutions. Nous sommes dans une situation compliquée. J’ai été très clair avec Ousmane. Il veut prolonger, mais il ne prend pas la décision et, comme club, nous devons en prendre une. C’est dommage parce que, footballistiquement, il sait quel est le projet ici. Il a joué toutes les minutes possibles et la balle est dans son camp», a-t-il envoyé avant d’insister.

«Je ne veux manquer de respect à personne, mais le message est clair. La solution, c’est soit il prolonge, soit il part. Il me dit qu’il veut prolonger et continuer. C’est une question qu’il faut lui poser. (…) J’ai été très clair. Il y a deux options : ou il prolonge ou on cherche une solution pour qu’il quitte le club. C’est la décision que nous avons prise. Ce cas est complexe et à un moment donné, nous devons décider en tant que club. Nous sommes dans une situation avec des problèmes de masse salariale. Le joueur devrait penser à l’équipe», a-t-il poursuivi, expliquant ne pas être «déçu» par son attaquant et ne pas savoir s’il serait dans le groupe pour le match à San Mamés. La parole est à Ousmane Dembélé.

Forgot Password