Gestion des ordures : L’UCG cède la place à la SONAGED

Exit l’Ucg, place à la Société nationale de gestion intégrée des déchets (Sonaged Sa). Cette société a vu le jour après que les députés ont adopté, hier, la loi portant sa création, hier. Avec cette nouvelle société, il s’agit de faire de la gestion des déchets une activité économique avec l’implication du privé.
La gestion des ordures tient à cœur les autorités. A peine installée après la mort de Ama Sénégal, l’Unité de gestion des ordures (Ucg) va céder la place à la Société nationale de gestion intégrée des déchets (Sonaged Sa). Cette nouvelle société va désormais couvrir l’Ucg et l’ensemble des projets et programmes publics de gestion intégrée des déchets solides. Elle jouera le rôle de régulateur et de superviseur pour l’ensemble des projets et programmes de l’Etat en matière de gestion des ordures tout en assurant un maillage au niveau national.
De par son statut de société anonyme à participation publique majoritaire, la Sonaged aura la capacité non seulement de générer d’importantes ressources mais aussi de chercher des partenaires et de conclure des contrats Partenariat Public-Privé (Ppp), pour prendre en compte les besoins de création d’infrastructures modernes de valorisation des déchets. Selon le ministre de l’Urbanisme, Abdoulaye Saydou Sow qui a défendu le projet, hier, à l’Assemblée nationale, les entreprises privées nationales disposent de capacités techniques et financières suffisantes pour réaliser les projets.
 Le projet de loi autorisant la création de cette nouvelle société a été adopté, hier, par les élus du peuple au cours d’un vote sans débat. Sur l’interpellation relative au partenariat public-privé, le ministre a soutenu que ce procédé peut bien être mis en œuvre au niveau des collectivités territoriales. Toutefois, d’après le représentant du gouvernement, il est nécessaire d’encadrer les contrats de partenariat public privé pour éviter que des communes contractent avec des partenaires étrangers, sans aucune enquête préalable sur leurs activités et sur l’origine de leurs fonds de financement.
Dans la même veine, Abdoulaye Saidou Sow a précisé que «l’implication des collectivités territoriales dans la nouvelle société va de soi, ne serait-ce qu’un point de vue juridique. Car la collecte est une compétence transférée dont la mise en œuvre nécessite une définition claire des rôles de tous les acteurs concernés».
La mise en œuvre de la Sonaged Sa va tourner autour de trois points. La gestion de la collecte et du transport pour le compte des collectivités territoriales; la gestion et l’exploitation des infrastructures au niveau décentralisé, à travers des sociétés d’exploitation en rapport avec les collectivités territoriales et la création de filières de valorisation industrielle des déchets.
 En ce qui concerne l’origine des ressources de la Sonaged Sa, l’article 4 de la loi prévoit que la société actuelle chargée de gérer les ordures bénéficiera de dotation budgétaire de l’Etat du Sénégal de manière pérenne, en plus de sa capacité de générer d’importantes ressources.

Forgot Password