Guinée-Bissau : tirs nourris près de la radio Capital et du palais gouvernemental (photos).

Des tirs nourris ont été entendus près de la radio Capital, une radio privée, la plus écoutée de Guinée-Bissau, lundi matin.

Ces nouveaux incidents interviennent après des derniers jours très calmes à Bissau.

Trois personnes ont été blessées et du matériel a été détruit mais le bilan reste à confirmer, selon Moustafa Keita, un administrateur de la radio. Les membres de la radio ont exprimé leur incompréhension suite à cette attaque, sachant que ce n’est pas la première fois que Capital FM est ciblée.

Les équipements de la station – notamment son émetteur, sa console de mixage et ses ordinateurs – sont détruits.

La police est intervenue sur les lieux et le bâtiment est inaccessible tandis que des habitants du quartier sont rassemblés devant la radio.

La station est une filiale de Voice of America (VOA), l’organisation internationale d’information financée par le Congrès américain et indépendante sur le plan éditorial.

En juillet 2020, la même radio avait déjà été attaquée. A l’intérieur du palais du gouvernement, des coups de feu ont également été entendus.

Ces événements ont entraîné un mouvement de panique. Des personnes ont été vues fuyant leurs bureaux pour rentrer chez elles.

Au palais du gouvernement, les membres de l’exécutif ont été invités à évacuer le bâtiment.

Forgot Password