Incendie A New York la grande majorité sont des travailleurs immigrés, notamment de la Gambie

L’immeuble du Bronx abritait notamment de nombreux migrants musulmans en provenance de Gambie. Confronté à son premier drame, le maire de New York Eric Adams promet que les noms de ceux qui demanderont de l’aide ne seront pas transmis à l’immigration

A peine entré en fonction, le nouveau maire de New York, Eric Adams, par ailleurs un ancien policier, a dû faire face à l’un des pires incendies que la ville ait connu depuis plus de 30 ans. Dimanche matin, un immeuble de 19 étages a pris feu dans le quartier du Bronx, à la hauteur de la 181e rue, à cause d’un chauffage d’appoint. Au moins dix-neuf personnes sont décédées, dont neuf enfants. L’incendie a également fait une soixantaine de blessés. Eric Adams, la gouverneure de l’Etat de New York Kathy Hochul et le sénateur démocrate Chuck Schumer se sont dépêchés sur place pour constater l’ampleur des dégâts.
Des migrants gambiens
L’immeuble abritait notamment de nombreux migrants musulmans, essentiellement en provenance de Gambie. Eric Adams a rapidement précisé que tout serait fait pour respecter les rites funéraires musulmans. Il a également promis que les noms des personnes qui demanderont une aide gouvernementale ne seront pas transmis aux services de l’immigration et des douanes.

Deux cents pompiers sont intervenus sur les lieux. Ils ont très vite été confrontés à des scènes de panique. Le feu a apparemment été déclenché dans une chambre à coucher située au troisième étage, mais une épaisse fumée a été vue jusqu’au toit, ce qui est «totalement inhabituel», selon le chef des pompiers, Daniel Nigro. Des victimes, en arrêt cardiaque ou arrêt respiratoire, ont été retrouvées à chaque étage. Eric Adams a salué le courage des pompiers, dont «certains continuaient à se rendre à l’intérieur pour sauver des vies alors qu’ils n’avaient même plus d’oxygène dans leurs bombonnes».

Forgot Password