La danseuse Jeny BSG, harcelée par son ex-fiancé violent, demande un procès rapidement

La danseuse et influenceuse belge Jeny Bonsenge, connue sous le pseudonyme Jeny BSG, qui avait posté sur Instagram début octobre des photos d’elle le visage tuméfié à la suite de coups reçus par son ex-fiancé, réclame aujourd’hui un procès en correctionnelle contre ce dernier, le plus tôt possible.
Son avocat, Me Marc Uyttendaele, a déclaré mercredi que sa cliente avait dû fuir à l’étranger par crainte de représailles de l’individu, le comédien et humoriste Bule Lambala, connu sous le pseudonyme Docteur Idéologie, qui la harcèle encore.
« Elle a dû quitter le pays »
« Vivant dans la peur, elle a dû quitter le pays, ce qui n’empêche pas l’intéressé de continuer à la harceler par téléphone et de prendre contact avec ses proches », a affirmé l’avocat. « Pire, il n’hésite pas à donner de ses nouvelles à des tiers, laissant ainsi faussement croire qu’ils ne sont pas définitivement séparés. Il n’hésite pas non plus à s’exprimer publiquement pour donner une version mensongère des faits », a-t-il dit.

« Un tel comportement, et la volonté d’emprise qu’il révèle, est une forme de violence dont l’intéressé aura à répondre dans le cadre d’un procès pénal. Jeny Bonsenge espère que la réaction ferme qui est la sienne aidera toutes les femmes victimes comme elle de violences conjugales, d’emprise et de manipulation de la part de leur conjoint, à relever la tête et à ne jamais accepter d’être ainsi traitées », a déclaré Me Uyttendaele. « Elle s’abstiendra désormais, l’affaire étant soumise aux autorités judiciaires, de tout commentaire public relatif à celle-ci.

Forgot Password