La Liga justifie la faible masse salariale accordée au FC Barcelone

Ce mercredi, la Liga dévoilait les plafonds de masse salariale accordés aux clubs. Fustigé pour sa mauvaise gestion financière, le Barça est propulsé sur le banc des accusés par les dirigeants de l’instance espagnole.

« 487 millions d’euros sont les pertes présentées par le FC Barcelone. 337 millions sont les pertes des 19 autres clubs de première division ensemble pour cette année. » Cette déclaration prononcée par José Guerra directeur général de la Liga fait froid dans le dos. Ce mercredi midi, le dirigeant de l’instance espagnole tenait une conférence de presse pour dévoiler les plafonds de masse salariale accordés aux clubs de Liga cette saison. Si l’excellente gestion financière du Real Madrid a été mise en exergue par Guerra, la situation du FC Barcelone a vivement été stigmatisée par ce dernier.

Un contexte économique calamiteux qui explique la masse salariale réduite accordée par la Liga pour cette saison (un peu plus de 97 millions d’euros seulement). Interrogé par plusieurs médias lors, José Guerra a laissé entrevoir une certaine amertume vis-à-vis des Blaugranas. « Le cas du Barça est aussi compliqué par rapport à la saison précédente. Mais c’est aussi un club qui connait des pertes bien plus élevées que ce qu’il avait estimé. Et cela a un impact sur le coût de l’effectif. Le Barça ne peut donc allouer que 90 millions d’euros à son effectif à cause des pertes, » justifie ainsi le directeur général de la Liga. Avant de laisser sous-entendre que si Joan Laporta et ses collaborateurs ne se sortaient pas d’un tel marasme financier, ils s’exposaient à des sanctions.

La Liga pas tendre avec le Barça

Ainsi, étirer le montant de la dette sur plusieurs années ne constitue pas une solution viable pour le dirigeant du championnat espagnol. « Le Barça cherche à rendre les pertes durables sur le long terme. Mais les pertes doivent être récupérées. Sur les 700 millions d’euros de budget, il y en a 487 qui doivent être destinés à compenser les pertes des années précédentes. Le Barça s’expose à des sanctions financières. Mais le montant qui continuera à être dépassé, va aussi influencer la saison prochaine, » décrypte ainsi Guerra. L’intéressé a également rappelé « certaines règles » à la direction du Barça, si celle-ci comptait à l’avenir se débarrasser de Ronald Koeman.

« Le club ne peut pas profiter d’un licenciement unilatéral d’un joueur ou d’un entraîneur. Si je licencie un joueur ou un entraîneur, et que je considère qu’il s’agit d’une économie de salaire, nous considérons que cela n’entre pas en ligne de compte, » estime ainsi l’un des hommes forts de l’instance. Invité à s’exprimer sur le départ de Lionel Messi au PSG, José Guerra pense que celui-ci aurait pu être largement évité. « Il y avait des solutions pour garder Leo. C’est le club qui a décidé d’allouer les ressources disponibles d’une manière ou d’une autre. Je ne pense pas que ce soit juste une question financière. » Une conférence de presse épicée qui devrait faire vaciller encore un peu plus Joan Laporta et la direction du FC Barcelone…

Forgot Password