La militante de Bamba Fall condamnée à 6 mois ferme

A la suite d’une banale histoire de faux compte sur Facebook, Astou Sène, militante de Bamba Fall, a lacéré le visage de Fatou Wade. Les faits se sont produits durant la campagne pour les élections municipales à la Médina. Pour des rivalités des politiques, les deux parties en sont venues à solder leurs comptes devant la justice.

Selon la partie civile Fatou Wade, la dame Astou Sène a créé, sur Facebook, un faux compte sous le pseudonyme «Domou Médina». Avec ce compte, poursuit la plaignante, la prévenue a publié un message de mise en garde à son égard et contre une de ses amies du nom de Lika.

Pour savoir la personne se cachait derrière ce pseudonyme, elle l’a montré à un de ses amis qui lui a fait savoir que c’était Astou Sène, une militante de Bamba Fall. Le jour des faits, elle est sortie tôt le matin pour se rendre au marché Tilène afin d’acheter des tissus. Après avoir fait quelques pas, elle a entendu quelqu’un l’appeler. C’est ainsi qu’elle a été attaquée avec une lame.

Poursuivie pour « coups et blessures volontaires » ayant entraîné une ITT (Incapacité temporaire de travail) de 15 jours, Astou Sène a réfuté les faits qui lui sont imputés. Elle reconnaît la bagarre, mais nie avoir causé des blessures à la plaignante.

Elle justifie son acte par le fait que Fatou Wade l’a traitée de « pute » sur Facebook et indiqué que sa mère attend les restes des voisins pour se nourrir. Le maitre des poursuites a requis 6 mois de prison ferme contre Astou Diène.

La partie civile a réclamé 200 millions Fcfa pour la réparation du préjudice. La prévenue a écopé un an dont 6 mois de prison ferme en sus de 2 millions pour dommages.

Forgot Password