Le cacao togolais primé à trois reprises en 2021 pour sa qualité.

Primé récemment au Festival d’art culinaire ouest-africain, et au Salon international du textile africain (SITA) en cette année, le Togo vient d’être de nouveau distingué. Le pays a en effet remporté deux médailles d’or et une de bronze, lors du « Cocoa of Excellence Awards 2021 », organisé en ce mois de décembre à Rome, en Italie.

Le Togo vient d’être récompensé pour ses excellentes conditions de production du cacao à l’issue de l’évaluation de 235 échantillons de fèves de cacao reçus de 53 origines différentes.

Pays d’Afrique de l’ouest, le Togo se hisse ainsi à la tête des pays d’Afrique et de l’océan Indien, avec ces deux médailles d’Or. Seul le Cameroun, autre pays d’Afrique subsaharienne, a réussi à décrocher une médaille d’or.

Dirigé par l’Alliance of Bioversity International et le Centre international d’agriculture tropicale (CIAT), en partenariat avec l’Organisation internationale du cacao dont le Togo fait partie, les « Cocoa of Excellence Awards », célèbrent et promeuvent la qualité et la diversité des fèves en s’appuyant sur une culture d’excellence dans le secteur du cacao.

Au Togo, le principal quotidien de la population repose sur la culture vivrière (aux environs de 65% de la population active). En outre, l’économie du pays repose sur la culture du cacao, du café, du coton et du phosphate qui mobilise près de 32% de la population (main-d’œuvre). La culture des cacaoyers est favorable grâce à son climat tropical chaud.

Les variétés de cacaoyers présents sont le Forastero (majorité), et le Trinitario. La production de fève de cacao fait vivre plus de 12 000 familles. Il exporte aux environs de 11,305 tonnes chaque année. Cependant, la filière a rencontré plusieurs obstacles ses dernières années, principalement à cause de la maladie virale qui menace les cacaoyers (swollen shoot). De plus, le vieillissement avancé des plantes diminue énormément les rendements. Toutefois, le cacao occupe le 3e rang avec le café après la phosphate et le coton, dans les produits d’exportation du Togo. Il représente 7 % des recettes d’exportation et constitue 30% des recettes produites agricoles.

Certes le Togo exporte ces fèves de cacao pour les acheteurs internationaux, mais c’est aussi un pays consommateur de cacao. Les produits de qualité supérieure sont destinés à l’exportation. Le reste approvisionne les consommateurs locaux dont la plupart sont des chocolatiers. Des gammes de produits de meilleure qualité sont fabriquées comme la Praline supplémentaire du Togo, comprimés composés de chocolat Togo, etc. Nombreuses sont les chocolateries qui confectionnent des produits alimentaires à base de chocolat à Togo. Ces produits sont destinés pour la population locale, mais aussi disponible sur le marché international.

La consommation mondiale de chocolat et en constante évolution. De plus, une crainte de pénurie en fèves de cacao menace le monde actuellement. C’est donc un des secteurs clés économiques du pays qui reste à améliorer et à relancer dans les prochaines années à venir.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks