Le Candidat Serigne Mboup livre ses clefs pour que Kaolack soit « une fierté à exposer », d’ici 2025

C’est la veille de la campagne des élections locales que le Candidat à la Mairie de Kaolack sous la bannière de la coalition ADK, Serigne Mboup, a choisi pour livrer aux populations sa « vision », qui consiste fondamentalement à « Faire de Kaolack, à l’horizon 2025, la ville la mieux gérée du Sénégal, une ville émergente et dotée d’une bonne qualité de vie ».
 
Son programme, soutenu par le slogan « Kaolack, une histoire à raconter, une fierté à exposer », résulte de « constats » partagés. Il est articulé autour de 7 grands axes et de bien « grands projets urbains ».
 
S’il y a dans la course pour la mairie de Kaolack des candidats qui n’ont pas pris le temps de s’imprégner et connaître le milieu qu’ils aspirent à mettre en valeur, le Président Serigne Mboup a su lui dresser le Diagnostic des maux dont souffre Kaolack.
 
Voilà ses « Constats », qui restent indéniables : « Eclairage public défaillant (obscurité), Insécurité (vols récurrents), Insalubrité criarde, manque d’assainissement, Eau potable (problèmes d’adduction et de débit), Mauvaise gestion de l’environnement urbain, Mobilité urbaine mal organisée, Mauvaise qualité des routes, Absence d’espaces verts et d’ombrage », parmi les taches qui ont défiguré la ville de Kaolack.
 
Le Candidat Serigne Mboup a ses lotions et solutions structurelles.
 
« AMELIORER LE CADRE DE VIE », comment compte s’y prendre le Candidat Serigne Mboup
 
Le candidat de la Coalition ADK a réfléchi et ficelé des « programmes phares » pour, d’abord, faire de
 
« Kaolack, enfin une ville propre ».
 
Pour ce chantier qui a été le cauchemar de presque tous les maires qu’a connus Kaolack, le candidat Serigne Mboup entend : « Réduire les déchets à la source (sensibilisation des habitants sur leurs pratiques de gestion des déchets, contrôle du déversement des ordures ménagères) ; Confier la responsabilité de la propreté (collecte des déchets, nettoiement des rues et trottoirs) à chaque conseil de quartier en partenariat avec les ASC des quartiers sur la base d’une juste rémunération au profit des jeunes ; Se doter de Tricycles et de camions bennes dédiés aux quartiers ; Accélérer le développement du réseau d’assainissement dans les quartiers et promouvoir les bonnes pratiques ; Installer des sanitaires publics ; Développer de nouvelles voies de canalisation ».
 
La Solution de Serigne Mboup pour faire de « Kaolack, une ville éclairée » :
 
Elle consistera à « Garantir, au plus tard six mois après l’installation du nouveau Conseil municipal, l’éclairage public dans tous les quartiers, y compris à l’aide de panneaux solaires et de lampes à économie d’énergie » et procéder à la « Complète modernisation du réseau électrique à l’horizon 2025 ».
 
Le Président Serigne Mboup et sa coalition ont, aussi, « la solution » pour faire de « Kaolack, une ville sécurisée ».
 
A ce sujet il sera question de « Développement d’une Police municipale de proximité (« Îlotiers ») et de la « Création dans chaque quartier d’une Cellule d’assistance aux victimes d’agression chargée de l’écoute, de l’accueil et de l’accompagnement dans les démarches administratives ».
 
Serigne Mboup Maire ; équivaudra, encore, à faire de « Kaolack, une ville reverdie ».
 
Pour ce faire il sera question d’ « Aménager une promenade paysagée continue sur les grandes avenues et rues » et de « Développer de petits espaces verts, dans les quartiers, gérés par les ASC ».
 
De même le Président Serigne Mboup entend faire de « Kaolack, une ville mobile ».
 
Ce qui se traduira par un « Entretien continu des routes : la « Réparation des crevasse constatée et désensablement régulier dans la voirie municipale » ; le bitumage de « 10 kilomètres de route municipale dans les 5 prochaines années » ; la mise en circulation de « Bus municipaux, en couvrant les quartiers périphériques » ; l’aménagement d’une « Gare de frêt (gros porteurs, marché de gros) ;
 
le soutien au « renouvellement du parc de Taxis et bus urbains et interurbains ; l’organisation et la modernisation du « transport hippomobile ».
 
Le Candidat Serigne Mboup élu Maire, alors « Kaolack, une ville bien aménagée ».
 
Ce qui passe par « Garantir une qualité architecturale et une harmonie des constructions par Quartier ; Organiser harmonieusement l’espace urbain et lutter contre les encombrements ; Équiper les nouveaux quartiers périphériques en eau et en électricité ; Aider à la régularisation collective de tous les terrains (TF) ; Soutenir la construction de HLM dans la Ville ; Aménager de nouvelles zones d’habitation à la périphérie de la Ville (ZAC) ». Cerise sur le gâteau : Serigne Mboup Maire matérialisera la « Dénomination des rues avec des figures ou des évènements historiques de la région, du Sénégal, d’Afrique et du monde ».
 
Serigne Mboup Maire, se sera également pour faire de « Kaolack, une ville conviviale et proche de ses citoyens ».
 
Ce qui consistera à « Renforcer l’identité de chaque quartier par des opérations d’urbanisme, la mise en valeur du patrimoine, le soutien à des actions associatives de proximité comme les fêtes de quartier et l’Implantation d’une Maison communautaire dans chaque quartier (assistance directe, gestion état civil) ».
 
Et, enfin pour faire émerger pour de bon sa ville natale, le Président Serigne Mboup réalisera « Quelques grands projets urbains ».
 
Parmi ceux-ci figurent : l’Aménagement « de rues et places piétonnes avec des immeubles, des services et commerces modernes » ; le « Développement du Projet Cœur de Ville » ; la « Construction d’un lac artificiel dans la périphérie de la Ville » ; l’Étude de « la mise en place d’un Tramway géré de manière privée (Partenariat Public Privé) » et l’Agrandissement « des grandes Avenues ».
 
Voilà donc des engagements écrits noir sur blanc que doivent s’approprier les Kaolackoises etparticulièrement les électeurs de la commune capitale du Bassin arachidier.

Forgot Password