Le destin tragique de Amadou Ndiaye, mort hier au stade de Rufisque.

Il s’appelle Amadou Ndiaye. Âgé de seulement 19 ans, le jeune homme a rendu l’âme dans des conditions terribles au Stade Ngaladou Diouf lors des tristes évènements d’hier.
Le jeune homme était plein de vie. Tailleur, il avait quitté sa demeure à Diokoul Lansar,  hier dans l’après-midi, pour aller suivre le match d’hier. Mais, il ne reviendra vivant de ce rendez-vous.
Tombé au cours des échauffourées, il a été évacué au centre de Santé de Guedj (Rufisque) par le lutteur Amanckh, informe l’Obs. Une vidéo qui circule sur la toile montre les derniers moments de la victime.
Médecin-chef du district de Rufisque, Dr Mbaye, précise qu’Amadou a rendu l’âme avant son évacuation. Et aucune blessure particulière n’a été décelé sur le corps.
«Il est arrivé à l’hôpital décédé. Nous n’avons pas constaté sur le corps de la victime des blessures qui puissent expliquer le décès. C’est pour cela qu’une autopsie a été ordonnée», indique le spécialiste.
Dr Thiam confie tenir des proches que le jeune homme souffrirait d’asthme. Le corps du défunt a été acheminé tard dans la soirée à l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie.
Dans la maison mortuaire au quartier Diokoul Lanssar, la famille est plongée dans l’émoi. Son oncle et tuteur  était particulièrement inconsolable.
«C’était un enfant très calme, Ahmadou Ndiaye n’avait pas habitude d’aller au stade. Ce n’est pas sa nature. Je n’ai pas les mots», chuchote-t-il. Amadou Ndiaye avait une santé fragile, d’après son oncle, il était asthmatique.

Forgot Password