Le livreur agressé, délesté de 400.000 francs Cfa et d’objets de valeur.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’arme blanche, Ousseynou Thiam et Maurice Tama Bindia ont été placés sous les verrous, alors que les autres membres du groupe restent introuvables. La bande s’était ruée sur un livreur, le délestant de ses biens avant de le poignarder à coups de couteau sur toutes les parties du corps.

Le jour du combat opposant Siteu et Papa Sow, a été également celui des agresseurs. Un livreur a été ainsi une des victimes de ces malfrats. Alors qu’il se rendait, ce jour-là, à l’Unité 13 des Parcelles Assainies, le livreur a eu la malchance de rencontrer sur sa route une bande d’agresseurs. Sur sa moto tricycle, un groupe de six personnes l’a intercepté.

C’est ainsi que la bande lui a arraché violemment sa sacoche qui contenait la somme de 400 000 FCfa, un téléphone portable de marque Itel et différents documents administratifs. Après leur sale besogne, la bande s’est volatilisée. La victime qui a voulu se lancer à leur poursuite, a vu la bande se retourner pour lui faire face, le blessant à coups de couteau sur toute les parties du corps.

En soins intensifs, il a pu reconnaître, plus tard, ses agresseurs, grâce à la perspicacité d’un témoin qui avait filmé son agression au cours de laquelle les agresseurs évoluaient à visage découvert.

C’est ainsi qu’une partie de la bande, composée de Ousseynou Thiam et Maurice Tamba Bindia, a été interpellée à l’unité 11 des Parcelles assainies. Alors que les autres membres du groupe restent toujours introuvables, leurs acolytes déclarant ne pas les connaître.

Ne se faisant pas prier, face à l’évidence, Ousseynou Thiam reconnaît les faits. Quant à Maurice Tama Bindia , il a tout nié en bloc, déclarant que son compère Ousseynou Thiam ment. Ils ont été tous les deux déférés au parquet, les autres membres du groupe sont activement recherchés.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks