Les curieuses explications de Mauricio Pochettino après la désillusion du PSG à Leipzig

Menant contre le cours du jeu sur la pelouse du RB Leipzig, le PSG a fini par concéder un nul (2-2) frustrant mais logique à la vue de la prestation d’ensemble. En conférence de presse d’après match, Mauricio Pochettino a tenté d’expliquer cette contre-performance.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le PSG. Une nouvelle fois, le club francilien a déçu dans une soirée où il se savait attendu. Le match nul (2-2) concédé dans les derniers instants contre le RB Leipzig a de quoi agacer mais dans le contenu, les joueurs de la capitale peuvent presque se dire heureux de ramener un point d’Allemagne. Bousculés dès l’entame de match, ils ont connu une période de mieux en début de seconde période, avant de laisser les éléments leur filer entre les doigts, perdant même pied dans les dernières minutes. Au total, les joueurs de Jesse Marsch ont tenté 17 fois leur chance ! C’est une de moins qu’au Parc il y a deux semaines mais c’est déjà beaucoup trop pour Paris.

«Le match a très mal débuté avec des actions en notre défaveur. On a été nerveux ensuite. L’équipe de Leipzig a beaucoup d’énergie, nous pose des problèmes, on le savait. On a montré du caractère, le sens du sacrifice. À partir de ça, on peut construire des choses. On a eu beaucoup de possibilités de mener plus dans la deuxième période pour tuer le match. C’est dommage d’avoir encaissé ce but. Mais on va retenir le caractère et la résilience. Je suis déçu, bien sûr, du résultat», admettait Pochettino en conférence de presse.

Pochettino : «On a eu les meilleures occasions»

En l’absence de Messi devant et de Verratti au milieu, le technicien argentin avait confié son attaque à Neymar, Di Maria et Mbappé, titularisant également Wijnaldum, double buteur ce soir. Mais peu importe les noms cochés sur la feuille de match, ce PSG ne parvient décidément pas à trouver un équilibre entre les trois stars de devant et le reste de l’équipe. Après une entame catastrophique, le PSG a réussi à renverser miraculeusement la tendance sur ses deux seuls tirs cadrés (sur trois tentatives) en première mi-temps et ses seuls ballons touchés dans la surface adverse.

«Je suis déçu, comme les joueurs, des 15 ou 20 premières minutes. On a eu beaucoup de mal à entrer dans le match. C’est la plus grande déception. On a repris de l’énergie et marqué deux buts. On a été plus tranquilles en deuxième période. On a eu les meilleures occasions. On ne voulait pas donner cette image en début de rencontre.» Pochettino pourra également regretter la dernière demi-heure de son équipe. Après les trop nombreuses occasions manquées par Kylian Mbappé, le PSG a fini par craquer sous la pression et l’erreur de Presnel Kimpembe, qui a offert le penalty décisif dans les arrêts de jeu.

Le PSG subit trop

«On n’a pas perdu le contrôle, défendait l’Argentin face à la presse après la rencontre. On l’a eu. On ne l’a pas eu sur les 15 ou 20 premières minutes. Il y a une action finale dans laquelle on concède le penalty. Mais on revient toujours au même : le football, c’est marquer dans les moments clés, tuer les matchs au bon moment. Sinon, le contraire peut arriver.» Ce PSG est impressionnant de réussite depuis le début de la saison et a montré que ses individualités pouvaient à tout moment faire gagner des matchs, y compris en Ligue des Champions. Mais cette recette minimaliste ne pourra pas toujours fonctionner…

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks