LES ÉCHOS DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE ET LA PRESTATION DES LIONS À LA CAN AU MENU

Les échos des derniers jours de la campagne pour les élections municipales et départementales de dimanche et la prestation des Lions du Sénégal à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en cours au Cameroun occupent les devants dans les quotidiens parvenus jeudi à l’APS.
‘’Campagne électorale : YAW (opposition) tape fort pour son dernier meeting national’’, affiche à sa Une Vox Populi.
Pour le journal les candidats de cette coalition de l’opposition se disent confiants de leur victoire au soir du 23 janvier 2022.
Djamil Sané, candidat de Yaw aux Parcelles Assainies a déclaré par exemple : ‘’Cette déferlante humaine au cœur des Parcelles confirme que Dakar a choisi son camp’’.
Dans ce même journal Barthélémy Dias tête de liste de la même coalition pour la capitale indique : ‘’Soit je suis dans mon bureau à 22 heures, soit je serai en prison’’.
Le journal cite le leader de YAW à Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko qui avance : ‘’le changement que nous voulons en 2024, ça commence au soir du 23 janvier 2022’’.
L’Info à sa Une se focalise sur Moussa Sy et Amadou Bâ, deux leaders de la coalition Benno Bokk Yakaar (majorité présidentielle) aux Parcelles Assainies.
‘’Visite de Diouf Sarr (candidat de BBY à la ville de Dakar) aux Parcelles Assainies : la guerre des piques entre Amadou Bâ et Moussa Sy’’, écrit le journal.
‘’Moussa Sy qui accompagnait Diouf Sarr a lancé une pierre dans le jardin de Amadou Bâ, en affirmant que des généraux de BBY (Amadou Bâ et Mbaye Ndiaye) au niveau des Parcelles Assainies ont abandonné les troupes’’, selon l’Info.
Dans sa réplique le coordonnateur de BBY appelle au calme en soutenant :’’ Cessons les querelles internes, les invectives et autres messages indirects. Il faut taire nos querelles aux Parcelles Assainies jusqu’au dimanche, après nous allons régler le différend’’.
Le quotidien Kritik aussi a mis le focus sur ces élections locales notamment sur la capitale, en mentionnant : ‘’Mairie de ville de Dakar : Yoff installe Diouf Sarr’’.
Il ajoute : ‘’Pour présider aux destinées de la ville de Dakar, le candidat de Benno Abdoulaye Diouf Sarr peut compter sur sa base électorale de Yoff qui lui a réservé hier, l’accueil le plus populaire, depuis le démarrage de la campagne électorale’’.
‘’Elections locales du 23 janvier, J-3 : campagne en Fast-track’’, tire Sud Quotidien. Il indique qu’’à moins de soixante-douze heures, de la clôture de la campagne pour les élections municipales et départementales du 23 janvier, c’est le branle-bas dans tous les états-majors politiques’’.
‘’Les dernières forces sont jetées dans la bataille pour capter l’adhésion des suffrages alors que dans le même temps, les attaques se densifient et des alliances se profilent subrepticement sur le dos des uns et des autres’’, note Sud Quotidien.
D’autres journaux sont revenus sur la prestation des Lions à la Coupe d’Afrique des nations de Football qui se poursuit au Cameroun.
‘’Analyse de la prestation des Lions en phase de groupe : un jeu indigent et un système flou’’, note le Soleil.
Il relève l’absence des certains footballeurs de l’équipe nationale  et la rencontre Sénégal-Cap- Vert en huitième de finale.
‘’Le poids de l’absence de Krépin Diatta et l’indisponibilité d’Ismaïla Sarr’’ rappelle Journal qui ajoute : ‘’les requins bleus du Cap-Vert au menu des Lions en huitième’’.
‘’Can 2021-équipe nationale : Keïta Baldé, le débat qui enflamme ’’, souligne à sa Une L’Observateur. Le journal ajoute : ‘’Entre navet et joker de luxe, les avis divergents des techniciens’’.
WalfQuotidien s’est lui aussi intéréssé à cette CAN notamment sur les statistiques de la performance de l’équipe nationale du Sénégal qui croise le Cap-Vert en huitième de finale.
‘’Bilan du premier tour : ces statistiques peu encourageantes des lions’’, mentionne, le journal. En détail, il ajoute : ‘’meilleure défense et pire attaque. 26 tirs dont 6 cadrés et 97 attaques dangereuses. Le Sénégal hérite du Cap-Vert en 8ème’’.
Commentant cette CAN, l’AS quotidien titre : ‘’CAN : huitième de finale : le Sénégal hérite du Cap-Vert’’. Le journal donne l’avis d’un ancien joueur sur le parcours jusque-là des Lions dans cette compétition phare dans le football continental.
‘’Lamine Gadiaga, ancien footballeur : il n’y a pas de cohérence dans le choix de Aliou Cissé’’ indique le quotidien qui renseigne que les cadres sont ‘’laissés au repos lors du galop des Lions hier au Tagidor Hotel’’, à Bafoussam au Cameroun.

Forgot Password