LIGUE 1 : LE JARAAF BAT LE NDIAMBOUR DANS UN MATCH ÉMAILLÉ D’INCIDENTS

L’ASAC Ndiambour de Louga s’est inclinée sur sa pelouse, devant le Jaraaf de Dakar, dans un match de la 21e journée de Ligue 1 émaillé de nombreux incidents.
Une série d’affrontements ont opposé les supporters des deux équipes, sur les gradins. Des membres des staffs techniques des deux clubs en sont même venus aux mains.
Le match s’est emballé à la 42e minute, lorsque l’arbitre El Hadji Babacar Faye a sifflé un pénalty en faveur du Jaraaf. Mais à cause des heurts, quatre minutes vont s’écouler avant que Bouly Junior Sambou ne puisse le tirer et ouvrir le score.
La partie est interrompue encore pendant plusieurs minutes, dès l’ouverture du score, à cause d’affrontements survenus entre les staffs techniques des deux équipes.
Le Ndiambour rejette le pénalty et le but qui en découle, le Jaraaf, lui, faisant valoir une décision arbitrale bien légitime en raison d’une faute de la main du défenseur lougatois.
Les deux camps se calment encore, mais le diable s’en mêle de nouveau et la bagarre reprend au coup de sifflet de l’arbitre pour la pause. Des affrontements entre dirigeants des équipes !
Les supporters du Ndiambour en profitent pour balancer des sachets d’eau et des pierres en direction des arbitres, qui sont conduits aux vestiaires sous l’escorte des agents du Groupement mobile d’intervention (GMI).
L’entraîneur du Jaraaf, Cheikh Guèye, aurait été touché à la tête. Il est évacué à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.
Les joueurs et le staff technique du Jaraaf refusent pendant plusieurs minutes de quitter les vestiaires, mais ils finissent par se raviser pour revenir sur la pelouse.
Dans une atmosphère très tendue, la rencontre reprend avec un retard de plusieurs dizaines de minutes.
On jouait la 55e minute lorsqu’un joueur du Jaraaf, Ousseynou Touré, écopait d’un deuxième carton jaune et était expulsé.
Malgré son infériorité numérique, l’équipe dakaroise finit par gagner le match. Mais au coup de sifflet final, la bagarre reprend de plus belle, et le GMI est obligé de faire usage de grenades lacrymogènes pour disperser la foule.
De cette rencontre de la 21e journée de Ligue 1, on retiendra davantage les nombreux incidents l’ayant émaillée que la victoire qui a permis au Jaraaf, troisième au classement, de devenir le dauphin (36 points) du Casa Sports (39 points).

Forgot Password