Ligue des Champions : l’Inter Milan élimine le Shakhtar Donetsk, l’Ajax Amsterdam remercie un grand Sébastien Haller.

Nouvel épisode des phases de poules de la Ligue des Champions 2021/2022 et nouvelle victoire pour l’Ajax Amsterdam qui a renversé Besiktas (2-1) grâce à Sébastien Haller. De son côté, l’Inter Milan a dominé le Shakhtar Donetsk (2-0) et se rapproche de la qualification.

Déjà qualifié, l’Ajax Amsterdam se déplaçait en Turquie pour affronter Besiktas dans le groupe C. Quasiment assurés d’être premiers (il ne faudra pas perdre de 4 buts ou 6-3, 7-4, 8-5 contre le Sporting), les Godenzonen décidaient de faire tourner contre des Turcs quasiment éliminés de toutes compétitions européennes. Ainsi, on assistait au retour dans les cages d’André Onana tandis que le quatuor offensif composé de David Neres, Steven Berghuis, Mohamed Daramy et Dusan Tadic s’annonçait intéressant. En face Besiktas s’appuyait sur certains anciens de Ligue 1 comme Valentin Rosier, Umut Meras, Miralem Pjanic, Rachid Ghezzal et Georges-Kevin N’Koudou tandis que le duo composé de Cyle Larin et Alex Teixeira prenait place en attaque. Assez ouverte, cette rencontre mettait en valeur deux formations offensives. L’Ajax prenait le contrôle du jeu, mais Besiktas était entreprenant en contre. Valentin Rosier côté droit devant la surface envoyait une lourde frappe qui manquait d’accrocher la lucarne de peu (11e). Les Turcs obtenaient ensuite un corner où Noussair Mazraoui était sanctionné d’une main (21e). Le penalty était frappé par Rachid Ghezzal dont la lourde frappe se logeait dans la lucarne droite d’André Onana qui avait choisi le bon côté (1-0, 22e).

L’entrée gagnante de Sébastien Haller

La réponse néerlandaise était immédiate et Dusan Tadic obligeait Mert Günok à s’employer (26e). Moins efficaces qu’à l’accoutumée, les hommes d’Erik ten Hag laissaient trop d’espaces. Alerté d’un long ballon en profondeur, Cyle Larin accélérait et se déportait sur la gauche. Perturbé par la sortie d’André Onana à 25 mètres de ses buts, le Canadien perdait pied alors que le but était grand ouvert (30e). L’Ajax Amsterdam avait une belle possibilité avant la pause avec Mohamed Daramy qui lançait sur la gauche Dusan Tadic. Le Serbe centrait au second poteau pour David Neres qui servait en retrait Steven Berghuis d’un joli enchaînement. Ce dernier voyait sa frappe être finalement repoussée (39e). Le match continuait de s’emballer et Cyle Larin pour Besiktas (42e) puis Mohamed Daramy pour l’Ajax (45e +1) manquaient l’occasion de marquer. Au retour des vestiaires, la réponse était immédiate. D’une sublime balle en profondeur, Lisandro Martinez trouvait sur la gauche de la surface Nicolas Tagliafico qui s’arrachait devant Mert Günok pour remiser vers le point de penalty. Laissé seul, Sébastien Haller n’avait plus qu’à pousser dans le but vide (1-1, 54e).

L’Ajax Amsterdam était relancée depuis l’entrée de Sébastien Haller et l’Ivoirien se fendait d’un joli enchaînement suite à un centre de David Neres sur la droite de la surface. Son tir heurtait le haut de la barre transversale de Besiktas (58e). Sur un coup franc frappé sur la gauche par Dusan Tadic vers le point de penalty, Lisandro Martinez déviait vers le poteau droit pour Sébastien Haller. L’ancien auxerrois marquait un doublé et renversait la rencontre à lui seul ou presque (2-1, 69e). Avec neuf buts, il en profitait aussi pour rejoindre Robert Lewandowski en tête des buteurs de la compétition. Faisant ensuite tourner, l’Ajax Amsterdam continuait d’imposer son rythme dans le camp turc. Sébastien Haller pensait même inscrire un triplé dans les dernières secondes (90e +3) mais son but était logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Finalement, on en reste là avec cette victoire 2-1 de l’Ajax Amsterdam. Les Godenzonen sont largement en tête de leur groupe avec 15 points sur 15 points possibles. Besiktas est bon dernier avec 5 défaites en 5 matches et se retrouve éliminé de toute compétition européenne.

L’Inter Milan élimine le Shakhtar Donetsk et se rapproche de la qualification

Dans le groupe D, le choc entre l’Inter Milan (2e, 7 points) et le Shakhtar Donetsk (4e, 1 point) s’annonçait passionnant. Les Lombards avaient l’occasion de prendre une grosse option pour la qualification en cas de victoire tandis que les Ukrainiens étaient dans l’obligation de gagner pour garder un espoir de poursuivre une compétition européenne en février prochain. Pour cela, l’Inter Milan faisait dans le classique avec un 3-5-2 où Andrea Ranocchia prenait la place du blessé Stefan de Vrij. Devant, c’était Edin Dzeko qui était associé à Lautaro Martinez. Côté ukrainien, c’était aussi un 4-2-3-1 assez habituel avec Pedrinho comme meneur de jeu derrière Fernando tandis que le talentueux Anatoliy Trubin était dans les cages. Si les Ukrainiens avaient la possession, les meilleures séquences étaient italiennes. Il fallait toutefois attendre une vingtaine de minutes pour que Fernando lancé en profondeur par Pedrinho inquiète Samir Handanovic d’une frappe, mais il était hors-jeu (21e). Dans la foulée, Matteo Darmian centrait sur la droite de la surface vers le second poteau où Ivan Perisic marquait (24e), mais le latéral italien était hors-jeu au départ de l’action. Edin Dzeko était actif sur le front de l’attaque et par deux fois se heurter à un excellent Anatoliy Trubin (25e et 27e). Le gardien ukrainien était encore parfait pour s’interposer devant Hakan Calhanoglu (30e). Mis à part une timide frappe de Pedrinho (41e), le Shakhtar Donetsk montrait peu de choses offensivement. L’Inter Milan au contraire poussait, mais Edin Dzeko manquait d’accrocher le cadre suite à un joli mouvement avec Lautaro Martinez (45e).

En seconde période, on reparait sur les mêmes bases avec notamment une frappe d’Ivan Perisic repoussé par l’excellent Anatoliy Trubin (47e). Multipliant les parades, le portier de 20 ans craquait sur une volée de Lautaro Martinez, mais l’arbitre refusait logiquement le but pour une faute de l’attaquant argentin sur Mykola Matviyenko (57e). Finalement à force de reculer, le Shakhtar Donetsk craquait. Matteo Darmian voyait d’abord son tir sur la droite de la surface être contré par Marlon, mais Edin Dezeko suivait et envoyait une jolie frappe sur la gauche du but ukrainien (1-0, 61e). Prenant un coup sur la tête, le Shakhtar Donetsk n’y était plus et concédait de nouveau. Sur la gauche, Ivan Perisic percutait et centrait fort vers le second poteau où Edin Dzeko n’avait plus qu’à piquer sa tête (2-0, 66e). Sonné, le Shakhtar Donetsk avait toutefois une énorme occasion de revenir mais Dodô envoyait sa lourde frappe à ras de terre sur le poteau droit (82e). Avec cette victoire 2-0, l’Inter Milan prend la tête du groupe D avec un point d’avance sur le Real Madrid et quatre unité sur le Sheriff Tiraspol alors que les deux équipes se retrouvent à 21h. Le Shakhtar Donetsk est éliminé et terminera dernier du groupe.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks