Lors de sa rencontre discrète avec Macron, Sarkozy lui aurait fourni une liste d’élus LR prêts à basculer pour les législatives.

Une semaine après sa réélection, et à quelques jours de l’annonce des investitures de la majorité pour le scrutin de juin, le président de la République Emmanuel Macron s’est entretenu avec l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy. Au menu de l’entretien : les élus LR qui pourraient rallier la majorité présidentielle. Contactés, leurs entourages respectifs n’ont pas donné suite aux sollicitations du Figaro. Il n’empêche, plusieurs de leurs proches n’hésitent pas à laisser entendre que les discussions ont porté sur la carte des circonscriptions.

« Je sais que je suis sur la liste de Nicolas Sarkozy », confie un élu des Républicains , candidat aux législatives sous l’étiquette LR mais prêt à basculer en Macronie en cas de fumée blanche à l’Elysée. Cette liste, c’est celle des élus LR Macron-compatibles que l’ex-président aurait soumise à Emmanuel Macron lors de leur entrevue mardi, révélée par Le Figaro, en pleines tractations pour les investitures des candidats de la majorité présidentielle aux législatives. « Des noms ont dû être mentionnés », glisse un autre élu, sarkozyste.

Entre les deux tours de la présidentielle, Nicolas Sarkozy  s’était prononcé pour un rapprochement entre les Républicains et Emmanuel Macron, au grand dam des dirigeants du parti qui plaident pour une droite indépendante. Depuis, si Nicolas Sarkozy garde le silence, il est très sollicité par des candidats LR inquiets après l’échec de leur candidate Valérie Pécresse au premier tour de la présidentielle.

Mais il n’est pas le seul à manœuvrer en coulisse. Outre Thierry Solère, ex-LR devenu conseiller du chef de l’Etat, les ministres Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, et l’ex-Premier ministre Edouard Philippe, courtisent également les transfuges potentiels. Avec parfois des messages contradictoires : « Il faut que tu adhères à En marche », a ainsi expliqué Darmanin à un élu LR, quand Edouard Philippe, en revanche, encourage les Républicains à rejoindre plutôt son mouvement, Horizons, sans passer par la case LREM.

Forgot Password