LOUGA : L’HÔPITAL AMADOU SAKHIR MBAYE ÉTRENNE UN DEUXIÈME FORAGE.

Le centre hospitalier régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga (nord) a étrenné, mardi, un forage construit par Direct Aid, une Organisation non gouvernementale koweïtienne, pour un coût de 49 millions de francs CFA, a constaté l’APS.
L’ouvrage composé d’un forage et d’un château d’eau d’une capacité de 50 m3/h est la deuxième infrastructure hydraulique acquise par l’établissement sanitaire dans l’année, après celle inaugurée le 17 juin dernier.
Le forage de la même capacité y a été réalisé par l’ONG Association de bienfaisance islamique (ABI) en partenariat avec Chariah charity international.
« Nous étions réunis pour procéder à l’inauguration du forage réalisé par une ONG koweïtienne du nom de Direct aid society, ex Ama Sénégal, pour un montant d’environ 49 millions de FCFA’’, a déclaré le directeur de l’hôpital,
S’exprimant lors de la cérémonie d’inauguration, il a souligné que cet ouvrage « est important dans une grande structure hospitalière comme Amadou Sakhir Mbaye ».
« Nous sommes approvisionnés en eau par la Sen ’Eau, mais il est connu qu’à Louga, nous avons un déficit. Toutes les maisons ressentent cela mais particulièrement à l’hôpital. Il nous fallait trouver une source alternative dans les situations où l’approvisionnement en eau est insuffisant’’, a-t-il dit.
« Un hôpital, c’est la mission de soin et pour cela, il faut de l’eau. Dans toutes les salles, nous avons besoin d’eau pour le lavage des mains. Sans eau, la qualité des soins s’en trouvera affectée. C’est une question fondamentale’’, a-t-il insisté.
Il a aussi précisé qu’il fallait ‘’énormément d’eau’’ pour stériliser les instruments utilisés au bloc opératoire.
« Un service comme la néphrologie qui fait de l’hémodialyse, consomme au minimum 200 litres d’eau par patient en quatre heures de temps. Dans les autres services, les soins de routine ont aussi besoins d’eau sinon ce sont des risques d’infections associées au germes’’, a-t-il expliqué.
De son côté, l’adjoint du Directeur général de Direct aid, Saïd Bougary a rappelé que l’objectif de son ONG était de se rapprocher des populations et de leur venir en aide à chaque fois que de besoin.
M. Bougary a souligné que sa structure avait fait la même réalisation hydraulique à Ziguinchor et Sédhiou dans la partie sud du pays.

Forgot Password