Luc Nicolaï : « le pay per view tue la lutte… »

Pour pallier la perte de sponsors, les promoteurs de lutte avaient fait recours à la télévision à la carte communément appelé Pay Per View. Luc Nicolaï, qui avait officiellement lancé cette initiative lors du combat Balla Gaye-Gris Bordeaux, en mars 2018, reconnaît, aujourd’hui, que c’est un frein pour la croissance de la lutte. ‘’ Je regrette le Pay Per View, confesse-t-il. Je ne dis pas que c’est mauvais. Mais, vu le contexte actuel, je reconnais qu’il ne participe pas à la promotion de lutte. Il tue la lutte ’’, a déclaré le promoteur du combat Modou Lo – Ama Baldé, prévu le 13 mars 2022.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks