L’Union Européenne sanctionne cinq dirigeants maliens.

 

Elle était attendue, elle est désormais officielle. L’Union européenne a décidé de sanctionner cinq dirigeants maliens, et pas des moindres, le vendredi 4 fevrier.

Figurent dans ce document de vingt pages consulté cet après-midi par LSI AFRICA, cinq dirigeants parmi lesquels des membres influents du gouvernement de transition malien. Ils sont jugés, selon l’Institution européenne, « responsables d’actions qui entravent et compromettent le bon déroulement de la transition politique au Mali« .

Les cinq personnalités maliennes font désormais « l’objet d’une interdiction de voyage, qui les empêche d’entrer ou de transiter sur les territoires de l’UE, et d’un gel des avoirs ». En outre, il est « interdit aux citoyens et aux entreprises de l’UE de mettre des fonds à leur disposition, que ce soit directement ou indirectement« .

Sont concernés par cette décision:
– Malik DIAW, président du Conseil national de Transition.
– Ismael WAGUÉ, ministre de la Réconciliation.
– Choguel MAÏGA, Premier ministre.
– Ibrahim Ikassa MAÏGA, ministre de la Refondation.
– Adama Ben DIARRA, alias « Ben le Cerveau », membre du Conseil national de transition.

Les autorités maliennes à Bamako devraient réagir à cette décision au cours des prochaines heures.

Forgot Password