Manque d’eau à Mbour : Les populations assoiffées

L’eau, élément vital pour la vie, est devenue une denrée rare à Mbour. Il ne passe pas un jour sans que les robinets ne soient fermés. Parfois, le liquide précieux coule en fin de journée ou tard dans la nuit. 
 
« Dans mon quartier à Saly, les robinets sont toujours secs. Nous ne comprenons pas ce qui se passe, et pourtant les factures arrivent toujours avec un montant plus qu’exorbitant alors que nous n’avons même pas de l’eau. C’est inadmissible quand même », déplore Pape Faye.
 
Ce fardeau est partagé par beaucoup de ménages. 
 
« Parfois, il nous est même difficile de cuisiner par manque de réserve d’eau. L’eau arrive tard dans la nuit et nous sommes déjà au lit. Le matin, quand nous réveillons, l’eau ne coule plus. Si au moins, ils ouvraient les vannes par intermittence pour nous permettre de remplir nos bassines ce serait bien pour nous », affirme la ménagère Oumy Samb.

Forgot Password