Maroc : Vahid Halilhodzic rembarre les journalistes en conférence de presse.

 

Éliminé de la Coupe d’Afrique des Nations, le Maroc a désormais rendez-vous avec la RD Congo lors des barrages le mois prochain pour se qualifier pour le Mondial de novembre-décembre prochain au Qatar. Présent en conférence de presse pendant près de deux heures et demie, ce jeudi, Vahid Halilhodzic n’a pas échappé aux questions des journalistes, déterminés à connaitre les intentions du sélectionneur des Lions de l’Atlas : «mon premier objectif est de qualifier mon équipe et si je n’y arrive pas, je peux partir», a d’abord affirmé l’ancien coach du FC Nantes avant de poursuivre face à la pression mise à son égard.

«Je peux partir dès maintenant si vous voulez, je n’ai aucune pression pour partir ou non. Je suis déjà parti dans le passé. Laissez-moi continuer de faire mon maximum pour aller à la Coupe du monde. C’est mon but», a ainsi insisté le coach franco-bosnien. Evoquant le quart de finale perdu face à l’Egypte reconnaissant des Pharaons plus «malins», Halilhodzic a par ailleurs justifié son choix de ne pas sélectionner le milieu offensif de Chelsea Hakim Ziyech : «je ne peux pas convoquer un joueur qui peut exploser le groupe, même s’il s’appelle Lionel Messi. Aimé Jacquet ou Didier Deschamps sont devenus champions du monde en écartant les meilleurs joueurs. Je ne suis pas le premier à faire cela», a conclu le coach du Maroc. Le message est passé.

Forgot Password