Moussa Ndiaye, sur la demie contre le Burkina : «Un match à gérer mentalement et physiquement, mais aussi être patient»

Le président de l’Association des entraîneurs et éducateurs de football du Sénégal (Aeefs) a salué le comportement et l’engagement des Lions face à la Guinée Equatoriale, dimanche en quart de finale de la Can 2021. Une qualification, selon le président des entraîneurs, qui n’a cependant pas été facile.

«Au vu de la configuration et la particularité des deux équipes par rapport à leurs ambitions, le Sénégal est venu pour «prendre» la coupe, alors que pour la Guinée Equatoriale, il fallait se positionner pour améliorer son statut. Et cela s’est traduit immédiatement sur le terrain», soutient-il. Avant de poursuivre : «Après l’ouverture du score, le Sénégal a voulu assommer son adversaire qui tentait de revenir au score. Ce qu’il va d’ailleurs réussir en seconde période.»

Malgré l’égalisation, «le Sénégal a sereinement repris le contrôle du jeu en inscrivant le second but avant de sceller le sort du match. Prouvant qu’on avait à faire à une équipe sénégalaise qui a de l’expérience et du caractère et qui tient à son rang de première nation africaine». Concernant la demi-finale contre les Etalons, le président de l’Aeefs de souligner que «le Burkina a beaucoup progressé et l’équipe possède quand même des jeunes, même s’ils sont plus ou moins inexpérimentés, mais qui savent se battre et qui ne sont pas des manchots sur le plan technique».

Et au-delà, les événements qui se déroulent actuellement dans leur pays, avec le push de l’Armée, pourraient être une source de motivation pour les booster sur le plan psychologique. Une donne à prendre en compte. Et d’ailleurs, le sélectionneur, Aliou Cissé, n’a pas manqué d’évoquer en conférence de presse, cet aspect, après la qualification. «Je me dis depuis deux jours que ces garçons se bagarrent et avec ces événements ça peut les pousser davantage», prévient Moussa Ndiaye. Même s’il reconnaît que «le Sénégal a aussi d’autres motivations avec l’objectif qu’on s’est fixé dans cette compétition qui est de remporter pour la première fois la Coupe d’Afrique».

Qu’en est-il du niveau jeu des Lions qui s’améliore ? «On peut contester, décrier par rapport aux premières productions que le Sénégal a eu à livrer, mais je crois qu’actuellement, ils sont en train de redresser la pente et de revenir. Et je pense que s’ils prennent le match à bras-le-corps, personne ne pourra les dérouter.»
En clair, selon notre interlocuteur, «c’est un match qu’il faudra gérer mentalement et physiquement, mais aussi être patient. C’est la patience qui nous a emmenés à écarter les

Capverdiens. Et c’est cette même patience et cet engagement qui ont prévalu dans la victoire acquise contre la Guinée Equatoriale».

Forgot Password