NDANDE : ALIOUNE SARR INAUGURE LE PUITS RÉHABILITÉ DE KALOM.

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr a procédé, lundi à Ndande (région de Louga), à l’inauguration de la réhabilitation du puits de Kalom vieux de plusieurs siècles.

Asséché depuis bien longtemps, le puits de Kalom dont la construction daterait du 16ieme siecle, a un diamètre de 13 mètres et une profondeur de 35 mètres.

Original et spécifique, il est construit sans parois maçonnées, ni fer. Plusieurs versions entourent son histoire sans donner son origine exacte.

‘’Ndande dont le puits n’a pas encore révélé tous ses mystères, nous l’avons entretenu aujourd’hui. Ndande est une terre d’histoire, mais également, une terre de tradition symbolique’’, a dit le ministre du Tourisme à la cérémonie d’inauguration.

‘’A travers une porte d’entrée touristique et de patrimoine, nous avons décidé de participer au développement locale à travers l’aménagement et la mise en tourisme du site abritant le puits de Kalom’’, a ajouté M. Sarr.

En plus du puits de Kalom, le ministre du Tourisme a inauguré, aux alentours du site, un musée et un restaurant, la statue en bronze symbolisant ‘’Malaw’’, le cheval de Lat Dior, une figure de la lutte contre la colonisation française au Sénégal, en plus de la réalisation de l’Arc de Andoulaye au Nord de Ndande.

Outre ces réalisations physiques, ce projet s’inscrit dans une perspective de sauvegarde, de valorisation des richesses du terroir et à favoriser la mise en valeur des techniques et des savoirs locaux et traditionnels, a-t-il laissé entendre.

‘’La réhabilitation du puits a été l’œuvre exclusive des artisans locaux qui ont fait preuves de technicités et de savoir-faire incontesté en mettant à niveau ce bien classé patrimoine national’’, s’est-il félicité.

Il a exhorté les artisans locaux à ‘’persévérer’’ davantage dans cette belle lancée.

Alioune Sarr a invité les populations de Ndande, venues en nombre assister à la cérémonie, ‘’à prendre soin de ce bien pour en faire un véritable instrument de développement et de promotion’’ de la localité et de sa région.

Selon le ministre du Tourisme, ‘’l’offre de circuit touristique se nourrit largement de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel et naturel’’.

‘’Au-delà des multiples sites qui sont classés patrimoine mondial de l’Unesco, notre pays le Sénégal dispose d’une large gamme de monuments et de sites classés par le ministère de la Culture et qui constituent un atout considérable en matière de tourisme interne et externe’’, s’est-il réjoui.

Le ministère du Tourisme, en collaboration, avec le ministère de la Culture a rénové à Thieytou (Diourbel), le mausolée du savant Cheikh Anta Diop, inauguré le musée de Sangawatt dans la commune de Diembering (Ziguinchor).

‘’C’est un modèle à valoriser dans la région de la Casamance. Il traduit, l’inspiration et l’habitat traditionnel en milieu Diola, une ethnie de la Casamance’’, a-t-il fait valoir.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks