Premier League : Manchester City arrache la victoire contre Arsenal.

Malmené par une équipe d’Arsenal réduite à 10 à l’heure de jeu, Manchester City a arraché la victoire dans le temps additionnel à l’Emirates Stadium (2-1), ce samedi, dans le cadre de la 21ème journée de Premier League.

Lendemain de réveillon difficile ? Heureusement, la Premier League offrait en guise de remède un choc entre Arsenal et Manchester City, dans le cadre de la 21ème journée du championnat anglais, pour parfaitement débuter l’année 2022. À des années lumières de l’équipe faiblarde, privée de nombreux cadres et démunie de confiance s’étant lourdement inclinée 5-0 à l’Etihad Stadium en août dernier, les Gunners ont confirmé leur regain de forme face au leader mancunien. Et surtout qu’il faudrait bien compter sur eux pour la lutte au top 4, malgré la défaite concédée dans les ultimes secondes à l’Emirates Stadium (1-2) pour ce premier match de la nouvelle année.

Sans surprise, les Cityzens de Riyad Mahrez, Kevin De Bruyne ou encore Raheem Sterling, tous titulaires, ont rapidement monopolisé le cuir, mettant la pression sur le bloc défensif reculé d’Arsenal. Depuis chez lui, Mikel Arteta (positif au Covid-19), qui pouvait compter sur le retour de Takehiro Tomiyasu pour aligner son équipe type, a vu les visiteurs vendanger, à l’image de Gabriel Jesus (5e), de Ruben Dias (14e) ou encore de KDB (19e). Il y a quelques mois, les Londoniens seraient restés cloués dans leurs 25 derniers mètres. Mais ils ont cette fois-ci montré qu’ils ont de la ressource, bousculant véritablement leurs adversaires, et affichant un visage agressif.

Xhaka et Gabriel pénalisent Arsenal, Rodri libère City

C’est assez logiquement d’ailleurs que Bukayo Saka, idéalement servi par Kieran Tierney, a ouvert le score à la conclusion d’un très joli mouvement collectif (1-0, 31e). Car l’addition aurait pu être plus salée à la pause, où City n’avait cadré aucune frappe, si Martinelli, toujours aussi dangereux, n’avait pas buté sur Ederson (16e) et manqué de précision (39e, 43e). Au retour des vestiaires, tout a rapidement basculé alors qu’Arsenal semblait toujours maîtriser Man City. Granit Xhaka a d’abord naïvement concédé un penalty accordé après intervention de la VAR et transformé par Mahrez pour remettre les Sky Blues dans la partie (1-1, 57e). Puis Nathan Aké a endossé le costume de sauveur en repoussant sur sa ligne une tête manquée d’Aymeric Laporte, avant que Martinelli n’envoie sa reprise sur l’extérieur du poteau (58e). Enfin, Gabriel a craqué en écopant de 2 cartons jaunes en 3 minutes (57e, 60e), laissant ses partenaires à 10 pour la dernière demi-heure.

Bien plus pressant aux abords de la surface locale en fin de partie, les hommes de Pep Guardiola, pas dans un grand jour, ont tout de même réussi à faire la différence grâce à un but de renard des surfaces signé Rodri (1-2, 90e+3). Arsenal, très vaillant avec un excellent Thomas Partey au milieu, pourra regretter les loupés de Martinelli et voit sa série de 4 succès de rang en championnat prendre fin. City enchaîne une 11ème victoire d’affilée en PL et accroit son avance en tête de la Premier League. À noter que les Cityzens alignent au passage une 10ème victoire consécutive contre les Gunners en PL.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks