Procès renvoyé : Me Malick Sall conseille Barthélémy Dias à déférer à sa convocation du 1er décembre

Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, a dit clairement qu’il ne va pas déférer à la convocation du 1er décembre, concernant l’affaire Ndiaga Diouf. Le ministre de la Justice lui déconseille de comparaitre et c’est mieux pour lui. Selon Me Malick Sall, la justice a les moyens de faire exécuter la sentence.

La justice fera son travail

Ce qu’il a dit n’est qu’un parole. Ce n’est rien. C’est juste déclaration politique. A la date retenue par le Tribunal, M. Dias est un citoyen comme tout le monde. La justice fera ce qu’elle doit faire“, a déclaré Me Malick Sall, ce jeudi, lors de la remise de chèque du ministre de la justice au bâtonnier de l’ordre des avocats.

Le Garde des Sceaux explique : “pour un procès, si une partie convoquée ne répond pas, le tribunal a la possibilité de statuer en l’absence de cette personne et de rendre sa décision. Et celle-ci sera exécutée“, a-t-il dit.

Les conseils de Me Malick Sall à Dias

A ce titre, le ministre de la justice n’a pas manqué de prodiguer un conseil à Barthélémy Dias. « Si j’avais un conseil à lui donner, ce serait de lui dire que c’est mieux pour lui de répondre présent pour pouvoir être bien défendu par son avocat. Je sais que c’est une menace mais il va se présenter le 1er décembre. Quoi qu’il en soit, la justice va faire son travail“.

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks