PSG, France : les nouvelles punchlines bien salées de Zlatan Ibrahimovic.

Interrogé à l’occasion de la sortie de son livre, Zlatan Ibrahimovic a dégainé une série de punchlines dont lui seul a le secret. L’attaquant suédois de 40 ans a notamment évoqué l’accueil que lui a réservé la France, son histoire au PSG, ses rêves futurs et l’état actuel du club de la capitale. Morceaux choisis.

Revenu à l’AC Milan en janvier 2020 après son passage au Los Angeles Galaxy, Zlatan Ibrahimovic est toujours performant malgré ses 40 ans. Auteur de dix-huit apparitions toutes compétitions confondues cette saison avec les Rossoneri, l’attaquant suédois a marqué à 8 reprises et a également délivré 4 passes décisives. Le numéro 11 rend donc encore quelques services et fait toujours parler de lui pour ses performances sur les terrains de l’autre côté des Alpes, mais pas que. Le principal concerné vient en effet de sortir un livre intitulé «Adrénaline», où il revient sur les moments marquants de sa carrière.

Du coup, le droitier fait forcément sa petite promo et est revenu sur l’événement auprès de L’Equipe. Mais le quotidien sportif en a surtout profité pour le questionner sur son passage en France, au Paris Saint-Germain. Et comme souvent, «Ibra» n’a pas gardé sa langue dans sa poche. «Je dis seulement que les Français sont réputés pour leur arrogance. Et ils me qualifiaient d’arrogant. Donc, je dis qu’ils auraient dû être fiers, parce que je représentais parfaitement la France. Mieux que les Français eux-mêmes, peut-être», a d’abord lâché l’avant-centre du Milan, qui est aussi revenu sur ses déclarations après un match à Bordeaux. Mais l’international suédois (120 capes, 62 buts) a surtout évoqué les critiques à son égard.

«Quand je veux y aller, j’y vais (au PSG)»

«Mais c’est normal, il y a Ibrahimovic qui arrive, avec ce caractère, avec les sous qu’il gagne, il parle comme il parle. Mais cela ne me dérange pas. Ce que je ne veux pas, c’est qu’on me critique personnellement. Tu ne peux me juger qu’en tant que professionnel. En France, je payais plus d’impôts que tout le monde, alors les Français auraient dû être heureux de m’avoir», a envoyé Zlatan Ibrahimovic avec le sourire. Relancé également sur ses déclarations où il disait qu’il pouvait être directeur sportif du club de la capitale – «Je pourrais aussi le devenir tout de suite ! C’est moi qui décide, ce n’est pas eux qui m’appellent : quand je veux y aller, j’y vais», a-t-il ajouté aujourd’hui – le natif de Malmö n’a pas non plus manqué l’occasion de parler de ses années parisiennes.

Et à ce sujet, le joueur d’1m95 a clairement avoué qu’il n’y avait pas besoin d’être à fond là-bas : «c’est vrai ! Pour gagner les grands matches, les titres, on te répète tout le temps : « il faut que chacun d’entre vous soit au top ». Mais au PSG, non. Tu as tellement de grands champions dans l’effectif que tu es tranquille, dans le confort. Neymar ne va pas bien ? Il suffit que Messi soit bien. Messi ne va pas bien ? Il suffit que Mbappé soit bien. Chaque joueur peut faire la différence tout seul…» Des déclarations dont seul Zlatan Ibrahimovic a le secret décidément.

Forgot Password