PSG : l’énorme coup de gueule de Leonardo

Présent devant les journalistes après la victoire du PSG contre le LOSC (2-1), le directeur sportif Leonardo a poussé un coup de gueule sur le traitement des joueurs parisiens. Et on peut dire que ça envoie.

Une soirée compliquée mais l’essentiel a été assuré. En ouverture de la 12e journée de Ligue 1 vendredi soir, le Paris Saint-Germain a souffert face au LOSC, le champion de France en titre, mais a finalement réussi à s’imposer après avoir été mené une bonne partie de la rencontre (2-1). Encore une fois, le contenu n’était pas là mais le club de la capitale n’a rien lâché, comme contre l’Olympique Lyonnais par exemple, pour empocher les trois points et prendre de la confiance avant le déplacement à Leipzig en Ligue des Champions mercredi soir. Alors forcément, quand Marquinhos s’est présenté devant les journalistes, les questions ont vite tourné sur le jeu parisien. Mais pas pour Leonardo.

Arrivé en zone mixte après la partie pour parler aux médias, le directeur sportif parisien a sorti la sulfateuse au moment d’évoquer le traitement réservé aux joueurs parisiens et au club en général. «La seule chose que je n’aime pas trop, c’est la manière dont ça se juge tout ça. Il y a une manière d’en parler et de critiquer un peu gratuite, c’est un peu trop. Par rapport au coach, aux grands joueurs, ceux arrivés cette année. Je ne comprends pas pourquoi, mais on accepte. On sait pourquoi on n’est pas bien mais la manière… Tu peux dire qu’on n’est pas bien, mais ça commence un peu à passer les limites. Dire que le coach ne connaît rien au football, que les grands joueurs qu’on a pris sont nuls», a d’abord lancé le Brésilien.

«Là, on est plus inquiets par rapport à Instagram, la photo»

Mais le dirigeant du Paris Saint-Germain ne s’est pas arrêté là : «ce qui me gêne un peu, c’est qu’il y a des gens qui veulent se faire beaux en parlant du PSG. C’est un peu une promotion personnelle, et là c’est autre chose qui gêne. Tu peux critiquer en disant que tu n’aimes pas mais en promotion personnelle, c’est moins beau. Je demande un peu de tous se calmer. Aujourd’hui même si on ne joue pas comme on veut, on a fait 10 victoires, 1 nul et 2 défaites. Et on est aujourd’hui avec 10 points d’avance en tête de la Ligue 1. Qu’on ne joue pas comme on veut, oui d’accord. Mais on est dans un schéma, on cherche.»

«Il n’y a jamais eu un manque d’efforts, c’est la quatrième victoire que l’on a comme ça. C’est une caractéristique d’une équipe qui a envie. Là, on est plus inquiets par rapport à Instagram, la photo, où ils étaient… On parle plus de ça que quelque chose de spécifique, et ça gêne. On accepte qu’on n’est pas comme on veut, mais tu ne peux parler de Mbappé, de Messi, de Neymar, de Verratti, ou du coach et de Marquinhos comme ça», a enchaîné Leonardo, tout sourire mais un peu remonté. Le message est clairement passé.

Forgot Password