Saint-Louis : un courtier gruge un émigré de 9 millions FCFA et prend 6 mois de prison

A Saint-Louis, les spéculations sur le foncier continuent d’occuper l’actualité. T. Touré, un courtier, a été condamné à une peine de 6 mois de prison, dont 3 fermes, pour escroquerie portant sur la somme de 9 millions de francs CFA qu’il doit rembourser au plaignant, selon L’Observateur.

Émigré établi au États-Unis, C Lô désireux d’investir au pays, sollicite les services du courtier T. Touré pour l’acquisition d’un périmètre agricole. Après quelques jours de recherches, Touré en trouve un auprès du sieur D. Ba, cultivateur demeurant au village de Diougoup.

A l’issue d’une visite du champ sis à Lasso, D. Ba propose de céder le champ à 9 millions de francs CFA. Séance tenante, T. Touré lui réclame les documents attestant qu’il est le propriétaire du champ. Sans le moindre soupçon, D. Ba s’exécute et lui remet l’acte de délibération signé par la commune de Gandon. T. Touré photographie le document qu’il envoie aussitôt, via l’application WhatsApp, à C. Lô. Animé par une confiance aveugle, C. Lô effectue un premier transfert de 4 300 000 francs CFA à T Touré qui doit remettre l’argent à D. Ba en guise d’avance.

Au lieu de donner l’intégralité de la somme, le courtier remet au cultivateur 2 millions et promet de verser le reste en deux tranches : la première le 10 novembre 2020 et la dernière le 10 janvier 2021. A cet effet, un acte de vente a été établi entre T. Touré et D. Ba. Toujours par le biais de son ayocat, C. Lô verse l’intégralité du reliquat à T. Touré chargé de remettre l’argent à D. Ba.

Mais, tout ne se passe pas comme prévu: T. Touré détourne l’argent pour ses propres besoins et envoie à C. Lô de fausses décharges avec des noms, dont les intéressés ne sont pas au courant, pour faire croire que D. Ba a reçu l’intégralité des montants envoyés. Cette supercherie a été découverte, lorsque C. LÔ, pensant avoir acquis définitivement le champ, dépêche un émissaire pour y planter des arbres.
Face au refus de D. Ba, qui avance que le champ lui appartient toujours, car n’ayant pas reçu le reliquat, soit 7 millions de francs CFA, C Lô finit par saisir le cabinet de son avocat pour ester en justice contre T. Touré. Qui, ayant écho de la plainte déposée contre lui, remet 459 000 francs CFA à D. Ba en septembre 2021.

Interpellé sur les faits, Touré déclare avoir établi de fausses dé- charges au nom de D. Ba qu’il a envoyées à C Lô. Il ajoute avoir investi les 6 541000 francs CFA dans son champ de riz sis à Lasso. Et qu’il a tout perdu dans cette campagne rizicole à cause de pluies diluviennes.

Forgot Password