’’TABAX’’, LE PROGRAMME DE YEWWI ASKAN WI POUR L’ÉMERGENCE DE LOUGA

Le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi (opposition) à la mairie de Louga, Abdoul Ahad Ndiaye, a présenté dimanche soir son un « programme inclusif et participatif » sur lequel, une fois élu, il compte s’appuyer pour contribuer au développement de la capitale du Ndiambour.

S’exprimant lors d’un meeting de lancement de sa campagne électorale pour les élections municipales et départementales du 23 janvier prochain, il est revenu sur ce programme intitulé ’’Tabax’’ et articulé autour de quatre axes.

Ces axes se déclinent en « des actions urgentes », « des actions courantes », « des grands projets pour la commune » et des financements dédiés aux projets.

« En ce qui concerne les actions urgentes, une fois élu, nous ferons de l’emploi des jeunes, une priorité. Et pour ce faire, nous allons mettre en place un bureau pôle-emploi au sein de la mairie qui sera dirigé par des experts en Ressources humaines », a promis le candidat de Yewwi Askan Wi.

Ces experts seront chargés d’orienter les jeunes, de leur trouver des stages en vue de faciliter leur insertion dans les entreprises locales, tout en formant les non diplômés en entreprenariat, a précisé M. Ndiaye.

Il s’est par ailleurs engagé avec son équipe à « rétablir la sécurité » dans la ville de Louga, une fois élu.

« Pour ce faire, nous allons étroitement travailler avec la police et les conseils de quartier pour mieux prévenir la sécurité. Dans certains quartiers, nous allons installer près de 500 lampadaires solaires au cours de la première année », a-t-il promis.

Abdoul Ahad Ndiaye a également fait part de sa volonté de « débarrasser » la ville de Louga des abris provisoires et de mettre les élèves dans de « meilleurs conditions d’études ».

« Nous devons préparer l’avenir par l’éducation, encourager l’excellence, restaurer les jeux de génie en herbe, les débats sur les questions civiques », a-t-il ajouté.

La tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi a aussi assuré de sa volonté de « mettre un terme au bradage des terres ».

« Nous allons rendre Louga propre. La ville est sale, les routes impraticables. Notre priorité sera accordée aux zones d’inondation. Nous essayerons de soulager les populations », a-t-il dit.

« Nous avons déjà l’expertise, les partenaires et les financements sont disponibles », a-t-il assuré.

 

Forgot Password

Enable Notifications    OK No thanks